Awa Marie Coll Seck : «Albert Royer est en bonne voie»


Awa Marie Coll Seck : «Albert Royer est en bonne voie»
L’hôpital d’enfants Albert Royer de Fann est sur ‘’la bonne voie’’ avec l’ouverture de plusieurs chantiers pour fournir aux malades et à leurs accompagnants un ‘’bon accueil, des services et des soins qui sont aux normes, a soutenu le ministre de la Santé et de l’Action sociale, lors d’une visite effectuée jeudi dans cette structure sanitaire.
 
Awa Marie Coll Seck a fait le tour des chantiers ouverts au sein de cet hôpital, dont la réhabilitation et l’extension du service de néonatalogie, du pavillon des urgences déjà vidé de ses malades et la construction du service de laboratoire et du service technique de la maintenance.
 
‘’Le nouveau service d’imagerie médicale sera également construit ainsi que le siège de l’administration centrale’’, a annoncé le ministre de la Santé, qui a déjà mis à la disposition de l’hôpital un scanner.
 
‘’Faîtes des résultats et vous aurez toujours plus’’, a exhorté Awa Marie Coll Seck devant le personnel de l’hôpital.
 
L’année 2017 verra également la construction de la maternité, l’érection du pôle mère-enfant, appelé de tous leurs vœux par les gynécologues obstétriciens, les chirurgiens pédiatriques, selon le directeur de l’hôpital, Thierno Ndiaye.
 
Toutefois, cette maternité ne prendra en charge que les grossesses à risque, pour permettre d’augmenter très sensiblement les chances de survie des enfants grâce à une prise en charge diligente, a précisé le directeur de l’hôpital Albert Royer.
 
Un nouveau bâtiment est également en construction pour la prise en charge des drépanocytaires.
 
Le directeur de l’hôpital a fait part de ‘’l’enthousiasme et de la détermination du personnel médical, paramédical, administratif et des techniciens à porter tous ces projets’’.
 
En perspective de l’ouverture de tous ces chantiers avec de nouveaux services en vue, la direction a souhaité le recrutement d’un personnel qualifié.
 
Le Centre hospitalier national d’enfants Albert Royer a pu se doter durant ces deux ans d’une centrale d’oxygène, d’une centrifugeuse, d’une ambulance médicalisée et d’un équipement de plus 300 millions de francs pour le service de chirurgie pédiatrique, du matériel d’ORL, des lits médicalisés et des appareils de réanimation.
Jeudi 11 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :