Avis du Conseil Constitutionnel : Le SEP de Benno parle d’une décision qui corrige une injustice


Le Secrétariat exécutif permanent de BBY (SEP/BBY) apprécie positivement l’avis rendu par le Conseil constitutionnel indiquant que « Le détenteur d’un récépissé dont l’inscription effective sur les listes électorales a été vérifiée peut être autorisé, à "titre exceptionnel", à voter si la carte d’identité numérisée, la carte d’électeur numérisée, le passeport ou le document d’immatriculation présenté permet de l’identifier. » 
Dans une note rendue publique, il indique qu’une telle décision, corrige une injustice en permettant aux électeurs régulièrement inscrits sur les listes électorales et n'ayant pu retirer leur carte, de voter aux élections législatives du 30 juillet 2017. Sur les récriminations de l’opposition suite à cette initiative du Chef de l’Etat, le SEP, de dire qu’elle ne veut en réalité pas de ces élections, « se construisant déjà, avant l’heure, des arguments de contestation de la validité du scrutin ».
Le SEP de dénoncer avec la plus grande vigueur de tels agissements et appelle les populations à tourner le dos « à ces vieux chevaux de retour qui n’ont d’ambition que pour eux-mêmes et leur progéniture, leur demande de continuer à aller retirer leurs cartes aux centres indiqués par le Ministre de l’intérieur et de s’approprier la décision du Conseil constitutionnel ».
Sur la campagne menée par sa tête de liste, Mahammad Boun Abdallah Dione le SEP se réjouit « du succès immense qui témoigne, s’il en était encore besoin, de l’adhésion des populations aux politiques pertinentes développées par son gouvernement sous la direction du Président de la République »
Vendredi 28 Juillet 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :