Avis des 5 «sages» sur le mandat présidentiel : Macky saura aujourd'hui

Fin de suspense pour la question de la réduction du mandat présidentiel en cours. Le Conseil constitutionnel a délibéré et dépose son avis sur la table du président de la République aujourd’hui. Mais point de détails sur ce qu’en pensent les 5 «sages».


Avis des 5 «sages» sur le mandat présidentiel : Macky saura aujourd'hui
Macky Sall reçoit la réponse du Conseil constitutionnel aujourd’hui, selon des sources concordantes. Mais qu’ont dit les 5 «sages» sur le projet de réforme de la Constitution, notamment sur la réduction du mandat présidentiel en cours ? Pour le moment, c’est mystère et boule de gomme. 
La juridiction qui a examiné et délibéré sur l’avis à lui soumis par le chef de l’Etat aura le mérite de mettre fin au suspense sur cette question qui anime le débat. La polémique. Mais au-delà, il y a la cruciale question de la suite que Macky Sall donnera à l’avis du Conseil constitutionnel qui cristallise les attentions plus que celui du président de l’Assemblée nationale. Va-t-il considérer, comme le pense son conseiller juridique Ismaïla Madior Fall, que cet avis le lie ? Le cas échéant, le point précis du retour au quinquennat et de son application au mandat en cours pourrait être retiré des 15 réformes.
Et la Présidentielle se tiendra en 2019. Si en revanche le chef de l’Etat estime que l’avis ne le lie pas, le référendum sera maintenu et la Présidentielle aura lieu bel et bien en 2017, comme lui-même l’a réaffirmé dans son entretien avec le journal français L’Express il y a quelques jours. «Absolument. Il y aura bien en 2016 un référendum constitutionnel dont je donnerai la date précise dans les prochains jours, puis un scrutin présidentiel au début de 2017», avait-il tranché.
Mais les 5 «sages» peuvent aussi considérer qu’il n’y a pas de contrainte que le quinquennat s’applique au mandat en cours de Macky Sall.
Il faut noter que le candidat Macky Sall avait promis dans l’entre-deux tours de la Présidentielle de 2012 de ramener le quinquennat, de se l’appliquer et de le verrouiller.
Ce qu’il a toujours réaffirmé. Et son message à la Nation le 31 décembre dernier a été le déclic dans cette procédure vers une consultation populaire avec 15 points énoncés. La publication du projet de réforme a été encore l’autre assurance et confirmation de cette volonté.

Le Quotidien
Lundi 15 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :