Autoroute : un tarif de 1600 francs CFA sur le tronçon Diamniadio-AIBD (ministre)


Autoroute : un tarif de 1600 francs CFA sur le tronçon Diamniadio-AIBD (ministre)
Un tarif de 1600 francs Cfa sera appliqué sur le tronçon de l’Autoroute Diamniadio-AIBD, selon le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Elimane Kane, estimant que ‘’ce prix est tout à fait acceptable et correspond à ce qui se fait dans d’autres pays’’.




’’Aujourd’hui, le tarif qui sera pratiqué de 1.600 FCfa entre Diamniadio et Aibd permettra d’aller jusqu’à Sindia et, plus tard, jusqu’à Mbour, sans supplément de tarif. Ce prix est tout à fait acceptable et correspond à ce qui se fait dans d’autres pays’’, a dit le ministre dans un entretien paru samedi dans le quotidien Le Soleil.

Le prolongement de l’autoroute Dakar – AIBD – Sindia sera inauguré lundi à 16h par le chef de l’Etat, annonce l’APIX dans un communiqué reçu à l’APS.

Parlant de l’exploitation Aibd-Mbour, Mansour Elimane Kane a souligné que le gouvernement ‘’a fait le choix de mettre toutes les autoroutes à péage’’, ajoutant que le produit tiré de la commercialisation de la route (péage) ‘’permettra de rembourser les prêts et couvrir tout ou partie des coûts de financement, d’exploitation et de maintenance’’.

‘’Ainsi, les financements contractés auprès d’Eximbank Chine auront tous peu d’impact sur le budget de l’Etat’’, a dit le ministre qui insisté ‘’sur l’implication forte du président de la République pour arriver à des tarifs acceptables pour les usagers, sans que cela n’affecte l’économie de l’autoroute à péage concédée à Senac Sa’’.

Selon lui, ‘’ces négociations ont été faites dans un esprit d’ouverture pour arriver à des tarifs consensuels avec la pleine coopération de la société Senac Sa’’. 

’’Suivant les instructions du président de la République, nous avons pu aboutir à une diminution du prix du péage pour faire bénéficier aux usagers un bonus de 800 FCfa. En effet, le tarif normal qui devait être appliqué était de 2.400 FCfa pour un Véhicule Léger (1600+800) sur le tronçon Diamniadio-Aibd-Sindia, avant le renoncement partiel de Senac Sa’’, a-t-il souiligné.

L’Etat, a-t-il indiqué, ‘’va recourir à un partenaire stratégique pour l’exploitation des autoroutes à côté du secteur privé sénégalais’’. ‘’Ce partenaire va travailler avec les services compétents de notre administration pour assurer une valorisation du patrimoine autoroutier de l’Etat’’.

’’La Senac Sa, vu son expertise, sera un des partenaires privilégiés de l’Etat. La fonction principale de développement de futurs tronçons sous maîtrise d’ouvrage publique restera au sein du département des infrastructures’’, a dit Mansour Elimane Kane.

Au sujet du retard dans l’ouverture de l’autoroute prévue initialement le 19 août 2016, le ministre a déclaré : ‘’Malheureusement, elle n’a pas pu se faire à cette date en raison de ce que je viens d’évoquer (les discussions avec Senac Sa +NDLA)’’.

’’En effet, le président de la République, toujours soucieux du pouvoir d’achat de ses compatriotes, avait instruit mon collègue chargé des Finances et moi-même de discuter avec la société Senac Sa, sous la supervision du Premier ministre, pour arriver à des tarifs acceptables pour les usagers. A la date du 19 août, ces discussions n’étaient pas terminées, c’est ce qui justifie le report de la date d’ouverture’’, a-t-il expliqué.
Samedi 22 Octobre 2016
Dakaractu




1.Posté par REPLI le 22/10/2016 14:03
Le tronçon Dakar -Rufisque devait aussi baisser. Ce tarif n'est pas raisonnable et plus à du vol qu'à de l'exploitation.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :