Autoroute a péage : Coup de feu sur la voiture du maire de Réfane


Photo d'illustration
Photo d'illustration
Une tentative d’assassinat. Voilà ce dont dit avoir été l’objet le maire de Réfane, Djib Thiaw. Et c’était tard dans la nuit d’avant-hier, sur l’autoroute à péage. Narrant sa mésaventure chez nos confrères de la Rfm, il déclare : «C’était entre 00 heure et 1 heure du matin, dans la nuit du mercredi à jeudi que ça s’est passé sur l’autoroute à péage. Je revenais de Réfane où j’avais assisté au Magal annuel. Après la gare de péage de Rufisque, j’ai rattrapé le cortège dans lequel il y avait deux véhicules 4X4 Mitsubishi et une Toyota avec un motard qui conduisait le cortège. Quand je les ai rattrapés, le motard s’est déporté vers la droite. Alors, mon chauffeur, pensant que les deux véhicules du cortège allaient se rabattre sur la droite, a accéléré dans l’intention de les dépasser. Malheureusement, les deux véhicules 4X4 sont restés sur la file de gauche et mon chauffeur a ralenti. Puis, je lui ai demandé de les suivre tranquillement à une vitesse tout à fait normale».
Poursuivant, il explique que lorsqu’ils ont traversé la deuxième gare de péage de Thiaroye, les bodyguards à bord d’un des 4X4 ont encore sorti leur tête et commencé à gesticuler. «Subitement, j’ai vu celui qui était à droite dégainer une arme et tirer sur l’avant de mon véhicule. Il a perforé tout le radiateur de mon véhicule», rapporte Djib Thiaw pour qui, il ne fait pas de doute qu’il s’agit d’«une tentative d’assassinat et je le condamne avec la plus grande fermeté. C’est indigne d’un Etat où on parle de démocratie et de protection des droits de l’homme. C’est indigne d’une autorité, quel que soit celui qui était dans le cortège». «Quel qu’il soit, sa vie n’a pas plus valeur que mes amis qui étaient avec moi dans le véhicule, que la vie de mon chauffeur. Je ne sais pas d’où il venait, mais cette mission qu’il était allé faire n’est pas plus importante que les populations de Réfane qui m’ont élu maire de la commune Réfane», clame M. Thiaw qui annonce qu’il va «porter plainte. Parce qu’ils ont voulu me tuer. Et je lance un appel au président de la République pour mettre un terme à ce genre de comportement».
Le Populaire
Vendredi 22 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :