Autonomie de ses armées : La France respecte la volonté d’indépendance du Sénégal


Autonomie de ses armées : La France respecte la volonté d’indépendance du Sénégal
Présent ce matin au Camp Dial Diop dans le cadre de la journée des forces armées, le ministre des affaires étrangères français Jean Marc Ayrault a profité de l’occasion d’une conférence de presse pour rappeler le devoir de reconnaissance de la France envers les tirailleurs. Il a par ailleurs révélé le besoin d’autonomie dont a fait montre le Sénégal dans le domaine militaire. Il a indiqué que son pays respectait cette volonté tout en continuant d’être un allié dans ce domaine.
« J'étais présent ce matin pour cette cérémonie en hommage aux forces armés sénégalaises, je n’oublie pas le sacrifice des tirailleurs sénégalais. Je n’oublie pas, il y a toujours eu la reconnaissance qui leur est accordée. Ainsi hier comme aujourd’hui nos soldats sont côtés  à côté, le partenariat entre le Senegal et la France est un pacte qui repose sur la solidarité, la justice et l’amitié » dira t’il.
« Le Président me l’a confirmé, le Sénégal souhaite disposer dune autonomie concernant ses forces armées, et j’ai compris que le Sénégal voulait en coopération avec la France, que la formation puisse avoir lieu au Sénégal. Le Sénégal veut jouer un rôle dans la région et de soutien et de solidarité avec d’autres pays qui comme le Sénégal souhaitent disposer d'un outil de défense autonome donc le projet avec les promotions dénommés ce matin (NDLR : promotions de l’armée).  Le Sénégal veut former ses hommes et veut que les pays africains viennent se former ici ».
« Nous nous félicitons de cela, qui est le signe du développement de la constitution au fond d’un état qui joue son rôle, mais ce n’est pas un abandon de la France. Mais autant s’il nous demande une aide, la France  est présente mais dans le respect de l’indépendance et de l’autonomie du Sénégal » fera savoir M Ayrault.
Les questions militaires n'ont pas été les seuls points de discussion des deux parties, selon le ministre Mankeur Ndiaye ils ont abordé les relations bilatérales et les perspectives de relation entre la France et le Sénégal, échangés sur la situation régionale  de crise dans la sous-région et sur l’état du monde.
A cet effet M Ayrault dira que le France envisage de développer de manière conséquente son budget en matière d’aide publique. Il a promis aussi un plaidoyer fort pour l’Afrique au niveau du conseil des affaires étrangères de l’union européenne
« Je présente le budget pour l’année 2017 et je vais veiller a ce que l’aide publique au développement augmente de façon très forte pas seulement en terme de prêts mais aussi d’aide direct. Et je suis très engagé au conseil des affaires étrangères de l’union européenne pour que l’aide au développement soit une priorité. Et que l’Afrique soit une priorité de l’Europe », conclura M Ayrault
 
Jeudi 10 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :