Augustin Senghor, Président de la FSF : « Le terrain dira si le groupe est compliqué »


Augustin Senghor, Président de la FSF  : « Le terrain dira si le groupe est compliqué »
«Effectivement, on peut dire que c’est un groupe ni difficile ni facile. Quand on regarde le groupe D, par exemple, on peut se dire que c’est un groupe moins compliqué. Quand on regarde celui de la Tunisie, on aurait pu être logé à la meilleure enseigne», a réagi, sur Zik Fm, le président de la Fédération sénégalaise de football juste après le tirage au sort qui s’est tenu au Caire.
Me Augustin Senghor d’ajouter : «Maintenant, il y avait 20 équipes, qui sont presque les meilleures d’Afrique. Quel que soit alpha, ce sera le terrain qui dira si le groupe est compliqué ou facile. (Le Burkina Faso et le Cap-Vert) Ce sont les équipes de la sous-région, elles sont toujours motivées. Il faudra se méfier de l’Afrique du Sud qui, après un passage à vide, est en train de revenir. Malgré tout cela, nous avons les potentialités pour atteindre cette première place, la seule qui compte. Les joueurs sont motivés à aller à la coupe du monde après l’épopée de 2002. La Fédération et l’Etat, à travers le ministère, sont dans la logique de perpétuer la régularité des compétitions africaines et mondiales. Il faudra s’en donner les moyens. Si toutes les conditions sont réunies, les joueurs se chargeront du reste»
Samedi 25 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :