Audit de l’ARMP : La commune de Sangalkam peu soucieuse des règles de transparence et de régularité


Audit de l’ARMP : La commune de Sangalkam peu soucieuse des règles de transparence et de régularité
Le rapport final de la revue indépendante de la passation des marchés au titre de la gestion  2014 a révélé que  la Commune de Sangalkam ne se soucie guère du respect des règles de transparence et de régularité du code des marchés publics.
 Un non-respect qui se matérialise par l’examen de la procédure de Demande de Renseignements et de Prix portant sélection d’un prestataire pour la réalisation des travaux d’extension du Réseau Électrique du Quartier «Malick Ndiaye», attribuée à EGP TECHNO-SERVICES, pour un montant de 7 976 800 F CFA TTC. C’est dire que les lettres d’invitation à soumissionner transmises aux candidats ne donnent pas d’indication sur l’identité des autres entreprises invitées à participer à la procédure de sélection alors que cette information est une exigence de transparence.
 
 Les mêmes non-conformités, nous dit-on, liées pour l’essentiel au non-respect du formalisme requis par le code des marchés publics (CMP) ont été, également, notées lors de l’examen des procédures de DRP relatives à la sélection de prestataires pour la fourniture de produits d’entretien, attribuées aux Sociétés  SOPE SERIGNE MBAYE SY MANSOUR et FILPREST pour  des montants respectifs de 2 469 740 F CFA et 1 500 000 F CFA.
 
L’examen des procédures de DRP relatives à la sélection de trois prestataires pour la fourniture d’imprimés et de registres, de fournitures scolaires et de fournitures de bureau, attribuées respectivement aux entreprises SOPE SERIGNE MBAYE SY MANSOUR, IBRAHIMA GUEYE, et EGLOBTEN, pour les montants respectifs de 2 498 060 F CFA, 2 999 737 F CFA et 1 498 600 F CFA, a permis de noter plusieurs griefs allant de l’absence d’indications sur l’identité des autres entreprises invitées à participer à la procédure de sélection, de la récurrence de la consultation conjointe des mêmes fournisseurs,  d’incohérence  entre la date d’établissement du Bon de Commande et de la facture pro-forma d’une part Commune de Sangalkam (25 juin 2014) et la date de réception des prestations (4 avril 2014) d’autre part. 
 
En dépit de tous ces griefs, les contrôleurs ont tout de même salué les performances de la Commune de SANGALCAM en matière de passation et d’exécution des marchés qui sont, à leurs yeux, « assez satisfaisantes ».
Samedi 28 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :