Audit de l’ARMP : Ces griefs et autres cafards reprochés au ministre de la Jeunesse


Audit de l’ARMP : Ces griefs et autres cafards reprochés au ministre de la Jeunesse
L’ARMP n’est pas trop fâchée du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne (MJECC). C’est en tout cas ce que nous fait savoir le groupement Cabinet J. Monteil & Cie / Mamadou Barry qui apprécie de façon positive la politique de passation de marché de Mame Mbaye Niang qui traîne tout de même quelques cafards et autres griefs. 
 
Il s’agit en effet, de mécanismes pouvant faciliter une bonne opérationnalité de la passation des marchés. C’est dans ce sens que l’Armp regrette l’absence de mise en place tardive d’une cellule de marché (CM), mais également le fait que le coordonnateur de la CPM ne soit pas rapporteur de la CM. Pire, le coordonnateur de la CPM est désigné membre du comité d’évaluation des offres et membre de la commission de réception. 
 
L’on regrette également que le traitement ne soit pas inéquitable entre prestataires au moment de l’invitation à soumissionner. Face à cette situation de non conformité, l’autorité de régulation des marchés publics souhaiterait que la sollicitation soit simultanée entre les candidats dans les invitations à soumissionner et invite la cellule des marchés à se réunir pour procéder à l’examen du rapport d’évaluation, faire l’attribution et ensuite dresser un procès verbal d’attribution, mais également de veiller à ce que la cellule dresse un procès verbal de ses réunions.
Samedi 28 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :