Aucune lenteur ne sera tolérée dans l'exécution des projets, avertit Macky Sall


Aucune lenteur ne sera tolérée dans l'exécution des projets, avertit Macky Sall
Le chef de l’Etat Macky Sall a indiqué qu’il ne tolérera aucune lenteur dans l’exécution des politiques et projets de développement du Sénégal, annonçant qu’un programme d’exécution des tâches avec un échéancier précis sera élaboré pour chaque ministère.
 
‘’Les pays amis, les organismes financiers et les bailleurs de fonds nous ont offert de nous accompagner, dans le cadre d’un partenariat efficace et porteur de croissance dans des domaines socio-économiques bien identifiés’’, a-t-il dit, mercredi à Dakar, à l’occasion de la cérémonie de présentation du rapport 2013, dans la Commission électorale nationale autonome (CENA).
 
‘’Dès lors, notre pays dispose de tous les atouts pour aller vers l’émergence. Le développement n’est pas une manne tombant du ciel : il impose de se retrousser les manches’’, a souligné M. Sall, dans un discours dont copie a été transmise à l’APS.
 
Il a indiqué qu’en ce qui le concerne, il a engagé le gouvernement, sous l’autorité du Premier ministre, ‘’à accélérer le rythme d’exécution de nos politiques et de nos projets’’. 
 
‘’Un programme d’exécution des tâches avec un échéancier précis sera élaboré pour chaque département ministériel, avec comme seul crédo : la production de résultats concrets. A cet égard, aucune lenteur ne sera tolérée’’.

(APS)
Jeudi 1 Mai 2014




1.Posté par Sidiki Diouf le 01/05/2014 14:53
Merci Président. continue le travail d'assainissement et de redressement du pays.

2.Posté par bebs le 01/05/2014 23:15
c`est la repose que tout le monde attendait de macky encore une fois il vient confirmer ce que disait souleymane jules diop :
...J’ai observé ses différents concurrents, revisité leur passé récent. Macky Sall est de tous, celui qui correspond le mieux à l’idée que je me fais de la politique moderne. Il est sans doute le mieux organisé, le plus déterminé dans son combat contre Abdoulaye Wade, celui avec qui j’ai la plus grande correspondance de vues concernant la façon de conduire la lutte pour le départ du président sortant. Il a, je trouve, une qualité qui manque aux hommes de sa génération et qui est essentielle chez un leader, l’humilité et la capacité d’écoute. Il a entamé ces dernières années un travail remarquable qui ferait qu’il mériterait de devenir président de la République, avec une constance qui lui vaut mon admiration.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016