Au nom de nos morts, mutilés et prisonniers politiques, sauvons la République en votant Macky (Tafsir Ndické Dièye)


Au nom de nos morts, mutilés et prisonniers politiques, sauvons la République en votant Macky (Tafsir Ndické Dièye)
« La vertu humaine a besoin de champions et de martyrs. » Disait Ralph Waldo Emerson. Les hommes de foi, épris de justice et de droiture, soucieux de la morale et de l’éthique en conviendraient avec lui ; les grands bandits, insouciants et inconscients lui opposeront, sans vergogne, le propos de Gilbert Keith Chesterton : « Un homme qui a la foi doit se préparer à être un martyr mais aussi un sot. » Combattre pour son peuple, quand ce dernier lutte pour sa délivrance, contre son bourreau, quoi de plus noble sur terre ? Pour un tel combat, pour un homme qui a la foi, être un sot aux yeux de certains ne l’empêche jamais d’aller jusqu’au bout de son engagement citoyen, patriotique et républicain, quitte à devenir un martyr pour son peuple.

Et voilà que dans le combat pour soustraire le peuple sénégalais de la torture morale, physique et mentale perpétrée par un régime voyou depuis des années, des sénégalais de foi ont donné leur vie ; d’autres ont été mutilés et emprisonnés arbitrairement. Pour tous ces martyrs de la patrie meurtrie, sauvons le Sénégal en votant contre Wade !

La question n’est ni idéologique, ni philosophique ; elle est simplement patriotique. Wade doit partir. Alors faisons en sorte qu’il dégage au soir du second tour qui l’oppose à Macky SALL ! Nous ne disons pas que ce dernier est le plus beau, le plus gentil, le vertueux, le messie qui va sauver le Sénégal. Nous ne disons pas qu’il est exempt de reproche. Il a ses forces et ses faiblesses comme tout être humain. Par contre, à l’état actuel de la situation que vit notre République, il est du devoir de chacun de lui apporter son soutien, par les urnes, pour aider le pays à se débarrasser de son monarque et du fils de ce dernier qui, comme je l’ai dit il y a longtemps, semble, depuis des années, se prendre pour un petit colon qui ferait de nous autres sénégalais ses petits nègres.

Chaque peuple construit son propre histoire. Et, comme le disait le grand poète Amadou lamine SALL, chaque génération est une génération de mise au défi. Notre génération à son défi à relever : bouter Wade et sa bande de profiteurs professionnels hors du pouvoir. Heureusement qu’elle sait cela. Le combat ne fait que commencer car, l’homme a plus d’un tour dans son arc. Le savoir est bien, se préparer à lui barrer la route est meilleur. Il est du devoir de chacun, dans la mesure de ses possibilités, d’apporter sa part de combat au triomphe du peuple au soir du second tour ; une victoire du peuple contre son bourreau.

Il s’est entêté à être candidat et malgré ce qui l’attend au second tour, il ne se retire pas encore de la course. Alors offrons-lui la défaite de sa vie en votant massivement en faveur de son rival du moment Macky SALL !

Nous souhaiterions que les candidats malheureux, qui n’ont point démérité, poursuivent la bataille, avec la même ferveur, la même rigueur, la même détermination saluée par le peuple sénégalais tout au long de cette campagne électorale très spéciale, et même bien avant.

Le sort de Wade doit être scellé afin qu’ensemble, nous puissions rebâtir notre république complètement déstructurée. Nous implorons donc, en notre nom personnel si insignifiant, Maître Doudou Ndoye, Cheikh bamba DIEYE, Ibrahima FALL, Idrissa Seck, Diouma Dieng Diakhaté, Djibril Ngom, Moustapha Niass, Ousmane Tanor Dieng, Omar H Dia, Amsatou Sow Sidibé, Cheikh Tidjane Gadio à unir leur force, avant et après le deuxième tour, autour de Macky SALL pour sauver le Sénégal. Idem pour Youssou Ndour, serigne Mansour Sy Djamil, Bara Tall, Omar Faye etc.

Dans cette perspective, nous demandons aux partisans de Macky SALL d’être plus ouverts, plus tolérants vis-à-vis des apports qui viendront immanquablement s’ajouter à l’existant pour le salut du Sénégal. Nous leur demandons de taire toute velléité de querelles de caniveaux inopportunes. Toute victoire future de Macky SALL sera une victoire n’ont pas de l’APR (son parti) ni de la coalition Macky2012 (sa coalition au premier tour), bien qu’ils ont joué un rôle salutaire dans ce qui est en train se dessiner, mais une victoire du peuple sénégalais.

Ce vaillant peuple a entamé la descente aux enfers de ce régime bien avant la campagne électorale avec des schémas différents dont les assises nationales, Benno Siggil sénégal, les élections locales de 2009, les campagnes de sensibilisations de certains leaders politiques à l’intérieur et à l’extérieur du pays dont celui de l’APR, le 23 juin 2011, le M23, les différentes publications engagées de certains de nos écrivains et journalistes, le mouvement y’en marre etc.

Macky aura le devoir et la lourde responsabilité demain, s’il plaît à Dieu, de capitaliser tout cela pour en faire un viatique pour la consolidation de notre démocratie et une lumière pour le développement de notre pays. Nous savons qu’il le fera parce qu’autrement, la responsabilité citoyenne est à un niveau de maturité tel qu’aucune dérive chapeautée par l’arbitraire et l’impunité ne saurait être tolérée. C’est l’occasion pour nous de réitérer nos félicitations au peuple sénégalais, qui a encore montré toute sa maturité le 26 février 2012 face au monde entier.


Tafsir Ndické DIEYE
Auteur de polars et de poésie dont :
Ces fossoyeurs de la République
Editions Mélonic, Québec juillet 2005
Odeur de sang (polar), Silence ! On s’aime poésie
Editions Le Manuscrit, Paris mars 2008
Horreur au Palais, Coédition NEI/CEDA Abidjan Novembre 2010
Vendredi 2 Mars 2012
Tafsir Ndické DIEYE Ecrivain




1.Posté par Tafsir le 02/03/2012 11:19
"non pas" à la place de "n'ont pas", à corriger Stp! tafsir

2.Posté par ndiaye le 02/03/2012 15:38
Analyse pertinente et lucide.

3.Posté par Mour le 02/03/2012 17:03
Salut

Ce lien est un debat interessant sur les elections au senegal. can you post it on your site?

http://www.voanews.com/french/programs/tv/91043259.html

Choose March 1, 2012 - Washington Forum

4.Posté par diouf le 02/03/2012 17:37
A Tafsir (poste1),
Restez là à corriger des fautes au lieu de commenter le texte. C'est utile de s’occuper de la forme. Mais je pense que l'essentiel, c'est le contenu. En plus, au moins l’auteur de cet article a écrit plus d’une page pour nous faire connaître ses idées sur la situation politique actuelle afin de nous préparer au futur. C’est normal que l’on y trouve des fautes.
C’est très facile de relever des fautes une fois que quelqu’un a émis des idées. Ce qui est difficile, ce n’est pas de critiquer ou de tenter de trouver des fautes, mais de produire des idées utiles.
Donc je vous conseille de nous dire ce que vous pensez (A Tafsir (poste1).
Cela étant dit, je suis en accord avec l'auteur de cet article.
En effet, je pense que ce soit intéressant d'hésiter pour qui voter au 2èmee tour en Sall et Wade. Nous avons déjà connu Wade et ce dont il est capable de faire une fois qu'il est élu : s'en foutre de promesses avec des maa waxon waxeet, laisser son fils Karim qui va finir le mandat. En 2019, Karim va dire comme son père que le mandant qu'il a terminé, ne compte pas. Donc il devra faire deux mandats de 7 ans. Tout cela va créer un autre débat stérile. Et nous n'en avons pas besoin.
Si Macky est élu. Il ne fera pas comme Wade. Sinon, le peuple lui fera face. Il risquera même de faire un seul mandat. Alors que, si Wade est élu, il faudra attendre au moins 3x7 ans = 21.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016