Au Sénégal, prépare t- on une offensive en règle contre le Code du Travail ? (Par Ibrahima SENE)


Au Sénégal, prépare t- on une offensive en règle contre le Code du Travail ? (Par Ibrahima SENE)
Les Centrales syndicales et les Partis de Gauche, dont la CDS, sont interpelés !
Les acquis du Code du Travail dont les plus récentes portent sur les « Stages » et « l’Apprentissage », ne devraient pas être immolés à l’autel du « Patriotisme économique ».
La symphonie, ci-dessous, de Khoudia Mbaye et de Mansour Cama, est révélatrice de cette menace que les Institutions de Bretton Woods, avec le « Doing business », ont longtemps brandie au- dessus de la tête des salariés du secteur privé formel. 
Ne nous laissons pas surprendre !
Voilà les passages des discours incriminés lors de la « consultation publique sur le climat des investissements » qui s’est tenue hier 14 juin 2016.
- Khoudia Mbaye, ministre de la Promotion des Investisseurs constate que «le secteur privé national est insatisfait. Il nous faut travailler à faire du secteur privé national le principal investisseur du Sénégal, en lieu et place de l’Etat».
- Selon M. Kama, cette réflexion est une étape importante pour les efforts fournis dans l’environnement des affaires. Car, «le code du travail est en retard mais aussi notre justice en matière de travail devra être dépoussiérée, revisitée et peut-être permettre aux entreprises d’être rassurées sur la relation de travail. Mais, nous considérons qu’il y a quelques réformes qui doivent être engagées avec plus de détermination et quelques secteurs de la justice qui devaient être assainis.
Ibrahima SENE PIT/SENEGAL/CDS
Mercredi 15 Juin 2016
Dakar actu




1.Posté par ok le 15/06/2016 11:02
syndicalistes you bari dagno doy war

2.Posté par S Clave le 15/06/2016 12:32
COMME EN FRANCE AU DETRIMENT DES SALARIES

«le code du travail est en retard
mais aussi
notre justice en matière de travail devra être dépoussiérée,
revisitée
et peut-être permettre aux entreprises d’être rassurées sur la relation de travail.????????
LES ENTREPRISES OU LES ACTIONNAIRES ETRANGERS AFIN D EXPLOITER ENCORE PLUS LES SALARIES SENEGALAIS ??????
Mais, nous considérons qu’il y a quelques réformes qui doivent être engagées avec plus de détermination et quelques secteurs de la justice qui devaient être assainis.



Dans la même rubrique :