Attribution de cantines du marché Sahm : Le maire Lamine Diallo dément toute ingérence dans une affaire strictement privée

Dans la perspective de modernisation et d’aménagement de la Commune de Thiès, le maire Lamine Diallo a entrepris plusieurs travaux pour rétablir une triple cohérence : cohérence entre les objectifs d’urbanisme et les objectifs de déplacement, cohérence spatiale entre les activités de commerce et de la mobilité des citoyens. Il dément par la même occasion toute ingérence dans une affaire "strictement privée" entre promoteur et commerçants.


Après la sortie d’un groupe de commerçants portant sur de fausses accusations sur l’octroi d’un quota de cantines sur la propriété strictement privé, le maire de la Commune de Thiès Nord, Lamine Diallo tient à préciser que la mairie de Thiès Nord n’est ni de près ni de loin liée à ce différend opposant un promoteur privé à des commerçants. « En tant qu’institution municipale, notre seul et unique rôle est d’avoir été facilitateur entre les deux parties. Nous ne pouvons en aucune manière octroyer la plus petite parcelle de cantine appartenant à un privé », recadre le maire Lamine Diallo qui précise que le site du marché Sahm n’est pas celui des déguerpis. « Maintenant le différend se situe au niveau du droit de pas de porte que les commerçants trouvent cher », informe-t-il, non sans indiquer qu’il n’a jamais été question d’un engagement de la part de la mairie de donner des cantines aux commerçants. Il est, par ailleurs, heureux de constater que la construction desdites cantines fait la satisfaction de toute la population du quartier Diakhao et de tous les usagers empruntant cet axe avec la définition d’une politique de circulation coordonnée par une brigade de surveillance veillant sur le rond point Diakhao jusqu’à 18 heures tous les jours. 

Rappelant que le « triste marché Sahm » était connu pour son insalubrité et son  anarchisme, le maire de Thiès Nord indique que le dit marché a été déguerpi pour un meilleur aménagement de l’espace public urbain thiessois, particulièrement le marché central de Thiès. Ce qui explique l’installation de nouvelles cantines modernes dans le cadre d’un partenariat public/privé.
 
 S’attachant à développer la commune depuis l’avènement de la nouvelle équipe municipale, la Commune de Thiès Nord s’est inscrite dans une dynamique de prise en compte d’un bon usage de l’espace  public urbain articulé autour de l’organisation de la fluidité et d’un meilleur cadre de vie. C’est dans ce cadre qu’il a été mis en œuvre le projet d’aménagement des boulevards Mao Doucouré, Xavier Dione et Nguinth pour un montant de plus de 40 millions de francs CFA. Les travaux ont démarré et seront livrés sous peu. Mieux, l’aménagement du canal du marché centre servira de réceptacle pour accueillir plus de 600 cantines pour le recasement des marchands ambulants de Petersen et juguler définitivement l’occupation anarchique.
 
Nous attachons beaucoup d’engagement et de détermination à la réussite de cette politique que nous avons déployée pour assurer le suivi permanent de l’utilisation de l’espace urbain par les véhicules, par le commerce à travers un contrôle du respect des règles d’occupation pour asseoir un bon cadre de vie. C'est pourquoi, il laissera entendre tout en précisant aux commerçants que le marché central de Thiès est une propriété de toute la population thiessoise dont la gestion est confiée légalement à la Commune de Thiès Nord à travers le code des collectivités locales, que toute contravention liée à un défaut de paiement des droits et obligations d’occupation de cantine sera punie conformément aux lois et règlement en vigueur au Sénégal.
Mercredi 2 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :