Attentats terroristes de Téhéran : L’ambassade d’Iran indexe le wahhabisme” et son “sponsor”

Pour l’ambassade de la République islamique d’Iran à Dakar, les derniers attentats de Téhéran sont le fait du “wahhabisme takfriste”. Elle l’a fait savoir dans un communiqué parvenu à notre rédaction.


Le 07 juin dernier, l’Etat islamique a revendiqué ses premières attaques en Iran. Des hommes armés se réclamant du groupe djihadiste ont effectivement attaqué le parlement iranien et le mausolée de l’Ayatollah Khomeyni, en faisant au moins une douzaine de victimes. La réaction de l’Ambassade d’Iran à Dakar est sans appel. Moins d’une semaine après ces attentats, elle a fait parvenir à la rédaction de Dakaractu, un communiqué dans lequel elle attribue la tuerie au “wahabisme” et au pays qu’elle accuse de l’héberger. Ainsi peut-on lire dès les premières lignes du communiqué, que “Les attentats terroristes commis à Téhéran réaffirment que les dangers du terrorisme et du Takfiri ne sont  pas limités à un ou quelques pays, et que si on n'endigue pas ce phénomène, il s'étend partout dans le monde, comme on a constaté les exemples aux Philippines, en Irak, en  Syrie, au Liban, à Manchester,  à Londres et à Paris”. 
La représentation iranienne de poursuivre : “En fait la pensée Wahhabite est la principale source du terrorisme takfiri  et le berceau de l'apparition de cette pensée est le pays qui est devenu aujourd'hui le principal sponsor et le parrain des bandes de cette école de pensée.” Le communiqué est aussi revenu sur les derniers événements qui secouent le Golfe Arabique. L'Arabie saoudite a rompu les amarres avec le Qatar à qui elle reproche ses supposées accointances avec le terrorisme et son rapprochement avec l'Iran. 
De l'avis de l'ambassade d'Iran, ceci n'est que la résultante du "théâtre joué récemment à Riyad", faisant allusion au sommet arabo-islamo-américain. "En s'appuyant sur les pétrodollars on tente de couvrir et de déformer les vérités. Dans cette même voie, on n'hésite pas à sacrifier plus de 30 ans de partenariat avec son voisin, le Qatar", poursuit le communiqué. Qui rappelle que "l'endiguement du terrorisme takfiri dans le monde d'aujourd'hui n'est pas possible avec des efforts unilatéraux et bilatéraux". Pour les Iraniens, "le terrorisme a de nombreux objectifs et affronter cela implique la coopération et la collaboration de tous les pays." 
En conclusion, le communiqué renseigne que "la meilleure façon de combattre ce fléau se trouve dans l'action collective de tous les pays et la République islamique d'Iran a toujours annoncé qu'elle était prête à travailler collectivement".
Mardi 13 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :