Attentat de Paris : Une des victimes aidait des étudiants au Sénégal


Révélations sur Elif Dogan, victime turco-belge, morte alors qu’elle était assise dans un café avec un ami lors des attaques du Daesh, le 14 novembre, qui a fait 129 morts et 352 blessés. Sa famille a découvert avec surprise au cours des formalités de succession que leur fille versait un quart de son salaire de 2 000 euros, soit 500 euros, tous les mois pour assurer une bourse d’études à trois étudiants musulmans inscrits à des universités au Sénégal, rapporte un site turc. Elif Dogan s'était d'ailleurs rendue au cours de ses études secondaires au Sénégal pour dispenser des cours de français au sein de diverses institutions.
 
Quant à Kemal Dogan, père de la victime, il a annoncé la décision de la famille de faire don de l’indemnité que doit verser la France aux victimes des actes terroristes de l’ordre de 30 000 euros (ce qui n’est pas confirmé pour l’instant) sous forme de bourse d’études. La famille Dogan compte également créer une fondation avec l’aide de leurs amis en Belgique pour dispenser des bourses aux étudiants. Le père d’Elif Dogan, la victime turco-belge, Kemal Dogan qui vit à Izmir, s’est rendu pour les obsèques de sa fille qui a été inhumé au cimetière musulman de Liège en Belgique après une cérémonie funéraire à la salle Les Roses dans cette même ville. 
 
Lundi 11 Janvier 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :