Attaques contre les confréries : Touba apprécie la réactivité de Macky Sall


Attaques contre les confréries : Touba apprécie la réactivité de Macky Sall
Première réaction officielle de Touba après la vidéo de dénigrement de Cheikh Mbacké Sakho. A travers le porte-parole de la famille, Serigne Bass Abdou Khadre, il a salué la diligence des autorités dans le traitement de ce cas. « C’est le Président Macky Sall en personne qui m’a appelé pour me faire part de cette sortie, puisque je n’étais pas au courant. Cet acte fait partie de ceux qui peuvent déstabiliser un pays et sa société. Le rôle du Malin est de saper les fondements d’une bonne entente et tous ceux qui s’y adonnent sont dans cette logique », a dénoncé le porte-parole, avant d’encourager la force publique à protéger davantage ces mécanismes qui ancrent le Sénégal dans la paix sociale. « Vous avez notre soutien dans tout ce que vous entreprendrez allant dans le sens de combattre les nouvelles menaces, quelles qu’elles soient. C’est vous qui faites la police et c’est vous l’Etat », a-t-il lancé à l’endroit du ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo dans la salle de conférence du ministère.

Pour le dignitaire mouride, le Magal de Touba a fini de démontrer qu’il était un vecteur d’union dans la société, puisque tous les Sénégalais, quelle que soit leur appartenance religieuse, confrérique, ethnique ou leur catégorie socioprofessionnelle, ont fini par s’identifier à l’appel de son grand-père Serigne Touba. Il y a moins d’un mois, un certain Cheikh Mbacké Sakho avait ouvertement critiqué la descendance de Serigne Touba, à travers une vidéo mise en ligne. S’ensuivirent de vives réactions dont une expédition punitive filmée dans laquelle il a été contraint à des excuses publiques. Le ministre de l’Intérieur est d’avis que ces actes sont une menace pour le pays. « Mon discours a toujours été constant. Il n’y a pas d’autre option au Sénégal que la paix sociale. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour la préserver. C’est notre principale préoccupation et nous nous y attellerons à tout prix. Nous n’accepterons aucune forme de déstabilisation », a averti le ministre de l’Intérieur. Abdoulaye Daouda Diallo dit avoir reçu des instructions présidentielles dans le sens de traquer ce nouveau type de délit qui consiste à la mise en ligne de vidéos. « La paix sociale est une denrée rare pour laquelle nous sommes réputés. Nous allons continuer de veiller à l’équilibre religieux de ce pays », promet-il dans enquête.
Jeudi 27 Octobre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :