Attaque terroriste de Grand Bassam : Que sait-on des Maliens arrêtés à Dakar ?

L’enquête ouverte suite à l’attaque meurtrière de Grand Bassam a été à l’origine de l’arrestation de 39 personnes. Trois d’entre elles ont été interpellées par la police judiciaire sénégalaise. Dakaractu a aussi mené son enquête sur ces suspects maliens alpagués à Dakar.


Le 13 mars 2016, Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et Al Mourabitoune ont attaqué la station balnéaire de Grand Bassam. Cette attaque terroriste, premier du genre en Côte d’ivoire a fait 19 morts et 33 blessés. Une enquête a été ouverte et a conduit à l’arrestation de 39 personnes dont 26 en Côte d’Ivoire, 6 au Burkina Faso, 4 au Mali et tout dernièrement 3 au Sénégal.
 
En effet, courant février 2017, Ould Sidi Mouhamed Sina et Ould Ame Sidalamaine, deux arabes maliens qui seraient liés à cet attentat ont été alpagués par la Division des investigations criminelles (DIC) et la Brigade d’intervention polyvalente (BIP). Le troisième larron a été pris la semaine dernière. 
 
Si ce coup de filet de la police sénégalaise illustre à juste titre l’efficacité des services de sécurité de notre pays dans la lutte contre le terrorisme, il intrigue plus d’un dans le nord du Mali d’où les deux présumés djihadistes sont originaires. Leur arrestation est d’autant plus surprenante qu’ « on ne leur connaissait pas un passé djihadiste ».
 
Un passé de djihadiste inexistant
 
Evoquant le cas de Ould Ame Sidalamine, nos sources informent qu’il est le chef d’agence d’une société de transports sous-régionale à Dakar et qu’à ce titre, il vit au Sénégal avec sa famille depuis plus d’un an. Dans le même sillage, nos sources de révéler que le natif de Gao était présent au Sénégal où il a travaillé vers 2009/2011. D’ailleurs, ajoutent nos sources, « Ould Ame est un boiteux ». De Ould Sidi Mouhamed Sina, Dakaractu a appris qu’il vivait chez Ould Ame Sidalamine pour ne pas dire que ce dernier l’hébergeait.
 
Persuadé de l’innocence d’Ould Ame Sidalamine, notre source de révéler que pendant l’occupation du nord-Mali par les djihadistes, ce dernier était à Cotonou, au Benin. Quid de sa supposée implication dans la tuerie du 13 mars à Grand Bassam ? Notre source ne détient pas d’informations à même de disculper Ould Ame mais se dit en mesure d’affirmer que ce dernier était à Dakar au moment des faits. Mais à ce stade de l’enquête, il est prématuré d’être affirmatif quant à la culpabilité ou à l’innocence des mis en cause.
Chercheur principal à l’institut d’études et de sécurité, William Assanvo prône la prudence dans ce genre d’affaires. « Le fait d'établir des contacts entre des individus n'implique pas nécessairement qu'un rôle a été joué (…) Après comme on n'a pas toujours toutes les informations en possession des enquêteurs, il faut rester prudent », conseille le chercheur.
 
Les informations que détient la police enfoncent Ould Sidi Mouhamed Sina et son compatriote Ould Ame Sidalamine.  Selon un communiqué rendu public par l’adjudant Henry Ciss, chef du bureau des relations publiques de la police sénégalaise, « c’est dans le cadre de la communauté de renseignement mis en place depuis l’avènement de la menace terroriste dans notre pays que la police judiciaire à travers la Division des investigations criminelles a arrêté à l’auberge Keur Damel le sieur Ould Sidi Mouhamed Sina né en 1974 à Tombouctou, alors qu’il s’apprêtait à la quitter aux environs de midi après un séjour de près d’un mois ».
 
Poursuivant, le communiqué de renseigner que Ould Sidi Mouhamed Sina était le contact d’Ould Nouini, présenté comme le planificateur de l’attaque de Grand Bassam. Il est aussi mentionné que le présumé djihadiste malien avait un contact avec Moustapa Diatta, présumé terroriste actuellement dans les liens de la détention. « Dans la continuité de l’opération combinée des éléments de la brigade d’intervention polyvalente et de ceux de la DIC, le chauffeur de nationalité malienne et répondant au nom de Ould Ame Sidalamine né en 1982 résidant aux Parcelles assainies unité 26 a été lui aussi interpellé à la gare routière des Baux maraichers à bord du véhicule de marque Hundaï immatriculée en Gambie BJL 8187 L », ajoute le même communiqué...
Mardi 14 Mars 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :