Assemblée nationale: Les pistolets ont failli sortir


Assemblée nationale: Les pistolets ont failli sortir
DAKARACTU.COM  Les élus se doivent de montrer l'exemple. De toute évidence, cela ne semble pas le cas du député Famara Senghor qui semblait particulièrement remonté samedi dernier à l'encontre de Me Elhadji Diouf, lors de la séance consacrée au vote du budget du ministère dirigé par Karim Wade. Il reproche à l'avocat ses interventions et ses critiques acerbes à l'égard du chef de l'Etat. On a appris que Famara Senghor était porteur d'une arme à feu, soigneusement placée dans son gilet. Il semblait qu'elle était destinée à Me El Hadj Diouf. Visiblement conscient de la tournure des évènements, ce dernier n'a pas répondu aux provocations du responsable libéral de Foundiougne. Interrogé à ce sujet par téléphone par Libération, Famara Senghor s'est dit prêt à punir toujours et partout Me El Hadj Diouf s'il s'entêtait à injurier le chef de l'Etat. Il a affirmé être doublement armé... "Comme son collègue avait dit publiquement qu'il viendrait désormais à l'Assemblée nationale avec un pistolet, ainsi qu'avec des gardes du corps armés jusqu'aux dents, je me devais de prendre les dispositions idoines pour ne pas être surpris." Heureusement pour tout le monde, l'affaire en est restée là pour le moment mais la surenchère des mots et des invectives peut engendrer une situation qui peut déraper et devenir très rapidement incontrôlable par la suite.
Mardi 15 Novembre 2011




1.Posté par Thiadella,birkilane le 15/11/2011 17:29
Thiey le pouvoir de wade,du nimporte koi,idy le peuple a besoin de toi,idy4president



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016