Assane Dioma Ndiaye, LSDH: «Si l’Etat n’arrive plus à assurer la sécurité de tous, les citoyens sont obligés d’assurer leur propre sécurité.»


Assane Dioma Ndiaye, LSDH: «Si l’Etat n’arrive plus à assurer la sécurité de tous, les citoyens sont obligés d’assurer leur propre sécurité.»
DAKARACTU.COM - Le président de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme, Assane Dioma Ndiaye, pense savoir que la mort du jeune Ndiaga Diop tué par balle constitue une alerte à la violence que tout le Sénégal redoute. « Nous avons toujours eu à faire des alertes précoces», déclare Me Ndiaye qui demande aux Sénégalais d’arrêter de penser que notre pays est à l’abri de la violence. Parce que nous faisons face à une crise démocratique. «Si l’Etat n’arrive plus à assurer la sécurité de tous, les citoyens sont obligés d’assurer leur propre sécurité», avertit-t-il.
Jeudi 22 Décembre 2011




1.Posté par mbera le 22/12/2011 18:13
assane watawat, il faiut etre responsable jusqu'au bout des ongles...tu sais en ton ame et conscience que tu es loin d'etre un de ceux qui escomptent ramasser les debris du pouvoir...
au moins wade aura reussi une chose : tous les coquelets se prennent pour des lions !

2.Posté par laminnexxxxxxxx le 22/12/2011 20:20
regarde cet avocatt on diré kil na po etudiéé le droitt bartelemy diazz doit repondre des ses actes parc on peut po parler de legitime defense kar il ya po de proportionalitéé entre la risposte et lattake on ne peut po parlé ici de legitime defense il doit etre jugé domicide involontaire meme sil ya des circonstences attenuantes en sa faveur !



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016