Arrêt du projet agricole de Fanaye, selon le Premier ministre


Arrêt du projet agricole de Fanaye, selon le Premier ministre
Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye a annoncé vendredi l’arrêt du projet d’affectation de 20.000 ha pour la production de biocarburants à Fanaye (nord), a constaté un reporter de l’APS.

‘’Le projet est abandonné’’, a-t-il annoncé vendredi après la prière à la Mosquée Omarienne de Dakar où le Collectif pour la défense des terres de Fanaye a mobilisé des ressortissants de la zone pour protester contre le projet.

( APS )
Vendredi 28 Octobre 2011




1.Posté par Mouhamadou Habib le 28/10/2011 17:53
Facebook
SI FANAYE NE VEUT PAS DE CE PROJET, IL Y A SUREMENT D'AUTRES LOCALITES QUI EN VEULENT, DONC LES PROMOTEURS N'ONT QU'A LE TRANSFERER AILLEURS

2.Posté par boy bargny le 29/10/2011 00:14
Ce qui s'est passé à Fanaye est regrettable à plus d'un titre et nous le déplorons jusqu'à la dernière energie. Cependant nous risquons d'avoir la meme chose à Bargny. Cela risque d'être plus pire qu'à Fanaye.
L'Etat veut construire une centrale à charbon à Bargny et le projet est en gestation depuis 2009. Le site qui doit abriter la centrale avait déjà fait l'objet d'un lotissement par les soins de la commune de Bargny pour recaser les population victimes de l'avancée de la mer. En coulisse l'Etat a pris un décret pour réaffecter ces terres au projet de la centrale à charbon. L'Etat n'a pas encore pris le soin de rembourser ceux qui ont construit sur le site et encore moins dédommager les déguerpis à qui la commune avait déjà attribué des parcelles de terrain.
Donc nous attirons l'attention entière du chef de l'Etat pour le projet de la centrale de charbon si l'Etat ou le promoteur ne procède pas aux remboursements des impenses et aux dédommagements des propriétaires de parcelle de terrain BARGNY sera pire que FANAYE.

3.Posté par paul camara le 29/10/2011 09:41
Ecoutez moi jinvite la presse surtout la presse d'investigation et la sociétè civile a prendre ces problemes de terres au sérieux de dénonser cette maffia qui est entrain de tuer nos paysans ;Le bel exemple d'expropriation cest les terres de SALY .au debut de ce projet SAPCO ils avaient fait toutes sortes de promesses au paysans :oui que les paysans pourraent certaine de leur production aux hoteliers qui vont s'installer ,les enfants des paysans pourrons trouver de l'emplois rien de tout cela et pour rappel ,souvenez vous de la bataille des habitants de la somone avec lhotel BAOBAB sur l'embauche des enfants de somone . Les champs ont disparus les toubabs ont tout ce giganteste domaine entitre foncier les habitant sont parqués en guetto ;ils payent cherement aujourdhui cette implatation des hotels ,tous leurs enfants sont des dépravés et pire l'etat ne gagne absolument rien ds ces histoires la proliférations de ces propriétè a melme detruit notre politique touristique ;il est temps d'arreté le peuple souffre .CESSEZ DE NOUS TROMPER ILS SONT ENTRAIN DE BRADER NOS TERRES
YEN A MARRE

4.Posté par Dioulde le 29/10/2011 11:08
C'est regrettable nous foutanke. Comme si nous refusons le développement voici un projet qui pourrait aider tte la zone et ns faire sortir de cette pauvreté
Nous supportons le projet



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016