Arrêt des bateaux Aguène et Diambogne : La Cosama évoque un principe de précaution mais n’avance pas de date


 Arrêt des bateaux Aguène et Diambogne : La Cosama évoque un principe de précaution mais n’avance pas de date
 
 
Le Consortium Sénégalais des Activités Maritimes (COSAMA) a communiqué cet après-midi sur les vraies raisons de l’arrêt des bateaux Aguene et Diambogne. Le Directeur Général du COSAMA, le Commandant Mactar FALL a évoqué un principe de « précaution qui prévaut ».
 
« Le navire DIAMBOGNE a été immobilisé, le 03 avril 2016, à la suite d’une avarie mécanique. Cette mesure illustre parfaitement la rigueur de l’exploitant qui s’est soumis aux prescriptions de l’ANAM d’arrêter le navire.  Au demeurant, les navires étant toujours sous garantie, le constructeur a été sommé de procéder au remplacement intégral de l’équipement endommagé, pour préserver les intérêts de notre pays.
Cette même posture de veille et de surveillance du fonctionnement des navires a amené, le 21 août 2016, l’ANAM, sur les instructions renouvelées de Monsieur le Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, à demander l’arrêt du navire AGUENE, à la suite d’une panne au niveau du même équipement que le DIAMBOGNE » indique-t-il.
 
A ce niveau, selon le Directeur de la COSAMA il convient de signaler que, même si l’ampleur est moins importante pour le navire AGUENE, le principe de précaution a prévalu.
 
« Il aurait pu être procédé au remplacement des pièces défectueuses du réducteur, afin de reprendre les rotations dans un court délai. Toutefois, la similitude de la section concernée commande une analyse en profondeur, pour identifier les causes véritables de la panne et y apporter les solutions idoines durables ».
 
Aussi rassure-t-il, de 2008 à ce jour, pas un seul passager n’a été transporté en surcharge et aucun voyage n’a été effectué avec la plus petite avarie connue et présumée à l’appareillage.
 
Pour finir le commandant Fall de faire savoir que, après avoir fait les diligences nécessaires au transport par voie terrestre des passagers manifestés au voyage du 21 août 2016, jour de la détection de la panne, les rotations du navire Aline Sitoé Diatta (ASD) ont été renforcées, passant de deux (02) à trois (03) rotations (aller et retour) par semaine,.
 
.
« En définitive, à ce jour, la capacité d’emport cumulée offerte par semaine, par le seul navire en service, présente un gain hebdomadaire de 200 passagers. Car, faut-il le rappeler, la troisième rotation du navire ASD permet d’acheminer 1000 passagers de plus par semaine ( 2 fois 500), là où, avec le AGUENE et le DIAMBOGNE en service, d’une capacité de 200 places chacun, transportaient au total 800 passagers, aller et retour ».
 
 
Jeudi 8 Septembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :