Arrestations en série après le déplacement du mur de l’aéroport vers la cité Tobago : La Section recherches rase la mafia (...) plusieurs personnes arrêtées

​Bras armé du cartel, à l’origine des lotissements irréguliers implantés après le «déplacement» du mur de l’aéroport, le chef du département génie civil de l’Agence des aéroports du Sénégal (Ads), Alioune Badara Seck, a été arrêté par la Section recherches (Sr) de Dakar. Et il n’est pas le seul à tomber puisque les enquêteurs ont pu déterminer comment l’opération a été planifiée. Entre intermédiaires, remises d’argent, de parcelles etc..., le crime foncier était presque parfait avant qu’un nommé Abdoulaye Diouf Sarr ne se promène dans la zone...


Arrestations en série après le déplacement du mur de l’aéroport vers la cité Tobago : La Section recherches rase la mafia (...) plusieurs personnes arrêtées
Les limogeages du Préfet de Dakar, du Directeur de l’Urbanisme et du Directeur régional des domaines ne sont que l’arbre qui cache la forêt des mesures prises par le Président de la République à la suite du «déplacement» du mur de l’aéroport par des prédateurs fonciers qui ont bénéficié de complicités haut placées.
Comme nous l'avions annoncé à Dakaractu, Libération révèle aujourd'hui qu'au moins onze personnes ont été arrêtées par la Section recherches (Sr) de Dakar à la suite de l’enquête déclenchée par le Procureur de la République qui avait lui-même assisté à la destruction des bâtiments. 
Cité en exclusivité par Libération comme étant au cœur de cette mafia, le nommé Youssoupha N'diaye est tombé. Mais, il n’est pas le seul, Alioune Badara Seck, le chef du Département génie civil de l’Agence des aéroports du Sénégal (Ads), a été arrêté en même temps que trois autres employés de la même structure étatique. Parmi eux, le nommé Saliou Kébé, technicien de son état. Devant les enquêteurs, ce dernier a beaucoup «parlé». Jurant qu’il n’a joué qu’un rôle d’intermédiaire, le sieur Kébé a avoué avoir remis à Alioune Badara Seck la somme de 30 millions F Cfa pour financer l’opération. 
C’est Youssoupha N'diaye, bénéficiaire de plusieurs lotissements irréguliers dans le site, qui a mis la main à la poche, à travers une intermédiaire, Fatou Diouf Seck, très connue dans le milieu foncier. Cette dernière a été interceptée par les gendarmes tout comme deux autres «tampons » M'bor Thioune et un certain Alain, très lié à une autorité administrative. Au-delà du financement de l’opération, il a fallu aussi acheter Alioune Badara Seck. C’est ainsi que Youssoupha Ndiaye lui a proposé...23 parcelles, dont 10 déjà remises. 
Par ailleurs, le Directeur général de l’Anacim ainsi que le Secrétaire général de la Haute autorité ont été interrogés par les enquêteurs dans le cadre de la procédure. Les gendarmes voulaient comprendre comment des engins ont pu déplacer le mur sans que personne ne soit au courant. Qui plus, ces engins sont venus du côté de l’aéroport. Mais l’explication du Secrétaire général de l’Anacim tient la route puisqu’il soutient que les personnes incriminées disposaient de badges de l’Ads... 
Vendredi 26 Juin 2015
Dakaractu




1.Posté par doudou le 26/06/2015 12:55
Et le DIRECTEUR DE L'ads DANS TOUT ça. Lui aussi trempé dans histoire jusqu'à la lie



Dans la même rubrique :