Arrestation d’Oumar Sarr et de journalistes : Des droits de l’hommiste réclament sa libération et l’ouverture d’une enquête sur le financement de l’opposition


Arrestation d’Oumar Sarr et de journalistes : Des droits de l’hommiste réclament sa libération et l’ouverture d’une enquête sur le financement de l’opposition
La Ligue Sénégalaise des Droits Humains (LSDH), ARTICLE 19/Afrique et Amnesty International Sénégal (AIS) ont dans une note, exigé la libération immédiate et sans condition de Oumar Sarr, Coordonnateur du Parti Démocratique Sénégalais placé en garde à vue au commissariat de police du port, depuis le samedi 19 décembre 2015, mais aussi l’arrêt du harcèlement des journalistes par la Division des Investigations Criminelles (DIC) à la suite de réactions et du traitement de l’information liée à l’affaire de corruption au sein de la Fédération internationale d’athlétisme et de ses implications politiques au Sénégal. « L’utilisation récurrente du délit d’offense au Chef de l’Etat, la criminalisation des expressions critiques et l’emprisonnement systématique d’opposants politiques remettent en cause les fondements démocratiques du système politique Sénégalais » déclarent ces organismes.
 En outre ces organisations demandent la garantie et le respect de la liberté d’expression, pilier de la société démocratique; et un débat ouvert sur cette question d’intérêt public. Et plus spécifiquement à l’affaire Lamine DIACK, elles appellent à l’ouverture d’une information judiciaire afin de déterminer si les informations relatives au financement de l’opposition sénégalaise et autres segments de la société sénégalaise lors de l’élection Présidentielle de 2012 par le biais de Monsieur Balakhnichev Président de la Fédération d’Athlétisme Russe et Massata DIACK comme résultant des déclarations de Monsieur Lamine DIACK, rapportées par le journal le Monde sont avérées ou non.
Lundi 21 Décembre 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :