Après son audition par le juge Samba Sall : Les avocats de Samuel Sarr plaident la liberté provisoire


Après son audition par le juge Samba Sall : Les avocats de Samuel Sarr plaident la liberté provisoire

De sources proches du dossier de l'ex ministre de l’Énergie, nous sommes en mesure de révéler qu'il a été auditionné peu après 10 heures jusqu'en début d'après midi. Peu après, l'ex ministre est retourné à la citadelle de Rebeuss.

 "L'audition s'est bien déroulée et Samuel a répondu à toutes les questions et promis de mettre de l'eau dans son vin (...)" fait savoir notre source qui a pris part à l'audition dans le bureau du juge Samba Sall. 
Dans la foulée, il nous revient que les conseils de Samuel Amète Abdoulaye Sarr ont introduit une demande de mise en liberté provisoire dans l'après midi de ce mercredi. 
D'ailleurs, la requête a déjà été communiquée au maître des poursuites (le Procureur de la République), Serigne Bassirou Guèye. Lequel, nous souffle t-on, "ne tardera pas à statuer sur le cas". 
Va t-il donner une suite favorable à la demande de mise en liberté provisoire? "Tout porte à le croire" s'accordent-on à nous dire.
 Pour ceux qui n'ont pas suivi les péripéties de cette affaire, Samuel a été inculpé et placé sous mandat de dépôt pour avoir tenu sur sa page "Facebook" des propos désobligeants envers le Président de la République, non sans y publier un faux compte bancaire qui appartiendrait au chef de l'Etat...  

Mercredi 10 Septembre 2014
Dakaractu




1.Posté par Papisfall le 11/09/2014 09:17
Ce qu’il a fait relève tout simplement de la méchanceté. C'est très facile de ternir volontairement l'image de quelqu'un pour demander après pardon. Non il faut que justice soit faite

2.Posté par kalz le 11/09/2014 22:26
l'affaire Samuel SARR n'est qu'une manœuvre de stratégie de communication déployé par intelligentsia du PDS pour noyer la découverte aux USA avec la collaboration des américains dans la traque des biens mal acquis.

Rappelez- vous, qu'à la période, où Samuel SARR, est devant les feux de l'actualité, s'accaparant de tout l'espace de communication et médiatique du pays, qu'à ce même moment, que la découverte de sommes colossales d'argent par les américains entre 30 millions à 15 millions de Dollars supposés appartenir à Karim WADE et d'autres dignitaires du PDS est mise en ligne sur les sites Internet.

Samuel SARR s'est porté volontaire à nuire à l'image du Président de la République à cette période, sachant par le PDS que c'est de l'actualité de première importance pour les sénégalais, dans l'affaire des comptes du Président, à la Banque OF AMERICA, toujours dans les biens mal acquis.

Alors que s'est-il passé? l'information destinée aux Sénégalais sur la découverte effectuée aux USA est passé aux yeux des sénégalais sans aucune importance, donc reléguée dans l'épisode de l'épiphénomène.

Cela constitue l'effet recherché par le PDS pour éviter la nuisance de cette découverte sur le Parti de Maitre Abdoulaye WADE et de son fils Karim dans l'espace politique du Pays et auprès des sénégalais.

Ce coup médiatique porté au régime du Président Macky SALL est bien passé comme l'espérer les instigateurs de cette stratégie médiatique et communicationnelle politique et de survie.

Alors, sachant que le Président Macky SALL est en souffrance auprès des dignitaires de TOUBA, suite au lobbying du PDS ayant ternie dorénavant l'image du Président à TOUBA et auprès du Khalif Général et de la famille religieuse de TOUBA , dans l'affaire de la traque des biens mal acquis et de l'ouverture du dialogue politique et politicienne que ne voudrait pas pour le moment le Président.

Samuel SARR s'est porté" volontaire d'aller à la charge du Président de la République pour tomber sur le coup de l'article 80 sur l’offense au Président de la République. Ainsi, mis sous mandat de dépôt pour quelques jours d'incarcération, et, finalement le PDS se redéploie auprès des familles religieuse de TOUBA, pour obtenir la pression de celles-ci sur le Président de la République, pour accorder à Samuel SARR le pardon et la liberté d'office, au grand dame de notre justice qui sera exacerbé par cet coup politico-médiatique que vient d'asséner le PDS au Président Macky SALL avec de la manipulation abusive du peuple sénégalais sur son droit à l'information et a être informé vrai.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016