Après son audition : Ousmane Sonko crache encore son venin sur le gouvernement

Le président du parti PASTEEF, Ousmane Sonko a tenu cet après-midi une conférence de presse pour pendre la population sénégalaise à témoin sur les tentatives d’intimidation sur sa personne et la volonté du régime actuel de le radier du corps des inspecteurs des Impôts et Domaines. Le leader de Pasteef a aussi dit sa colère après l’interdiction de ses avocats de l’assister lors du conseil de discipline qui l’avait convoqué.


L’audition d’Ousmane Sonko par le conseil de discipline n’a pas pu se tenir. Et pour cause, interdiction a été faite à ses avocats d’assister au conseil qui devait se tenir au ministère de la Fonction Publique. Toute chose qui fera que le Président de Pasteef, n’a pas hésité une seule seconde à s'en prendre vertement au régime de Macky de Sall. 
« Ce régime a visiblement choisi d’ériger l’inégalité en système de gouvernance », annonce d’emblée Ousmane Sonko pour dénoncer cette énième forfaiture consistant à interdire une manifestation pacifique sur la base d’une décision arbitraire. 
« Figurez-vous que la préfecture de Dakar qui est d’ailleurs coutumière des faits n’a même pas attendu l’enquête du commissaire de police. Parce que c'est au moment où le commissaire de police m’a convoqué pour faire son enquête que l’arrêté d’interdiction du préfet est tombé. Donc cela veut juste signifier que nous sommes sous  le règne de la force qui traduit tout simplement le recule démocratique », s’insurge-t-il.
 Et de préciser que le conseil qui a fixé sa date,  n’avait pas le droit de le faire. Sonko est d’avis qu’il s’agit purement et simplement « d’un règlement de compte politique sans en donner l’apparence ».
« Ils ont torpillé la règle en faisant signer un arrêté par le Directeur des Impôts et Domaines sur la base d’un rapport établi », regrette-t-il.
Par ailleurs, le Président du parti Pasteef a interpellé l’Etat pour qu'il cesse ses diversions en  répondant aux questions qui préoccupent la population, à savoir les 22 milliards du pétrole, les 5 milliards d’Arcelor Mittal et les 90 milliards de Pétrotim. Et ce justement parce que « le Sénégal a le droit de savoir comment est géré son patrimoine », indique t-il.
Abordant la question de la bi-nationalité, le leader de Pasteef a révélé que le Président de la République et toute sa famille possèdent  la nationalité américaine. Du coup, note-t-il, « chaque mois Macky Sall paie ses impôts au niveau des USA qui financent ses écoles, ses hôpitaux et autres, alors qu’on assiste tout le temps à des revendications des enseignants et le système sanitaire est totalement paralysé, entre autre maux. »
Revenant sur les propos des députés comme Moustapha Diakhaté et Moustapha Cissé Lô, Ousmane Sonko regrette non sans condamner que de telles personnalités de l’Assemblée Nationale puissent faire de telles propositions….
Pour conclure, il dira que « le Sénégal mérite mieux que ces dirigeants du calibre de Macky Sall et compagnie. « Nous devons avoir des  hommes et des femmes patriotes, soucieux du développement et de l’avenir du pays ».
Mercredi 24 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :