Après moult plans d’action : Le Sytjust montre les crocs


Après moult plans d’action : Le Sytjust montre les crocs
Les travailleurs de la Justice qui clament leur «bonne volonté» par les longues pauses sur le déroulé de leur plan d’action à chaque fois que le Gouvernement appelle à des négociations sont sur les dents. Leur syndicat se dit «pas encouragé par le Gouvernement qui n’a pas veillé à ce que les deux comités techniques décisionnels, institués le 8 août 2016 en présence de 4 ministres de la République, déposent leurs conclusions dans les délais qui leur étaient impartis». Ainsi, disent les responsables du Sytjust, «à ce jour, ces comités techniques ont accusé un retard de deux mois, mettant ainsi en péril la paix sociale et la sérénité ô combien nécessaires pour que les sénégalais puissent bénéficier d’un service public de la Justice de qualité».
C’est dans ce sens que le syndicat sollicite les implications des ministres de la Justice, de la Fonction publique, du Travail et du Budget pour «que ces dits comités exécutent convenablement les missions qui leur ont été assignées, car il y va de la préservation de la stabilité du service public de la Justice». 
Seulement, préviennent Ayé Bouon Malick Diop & Cie, «au-delà du 26 octobre 2016, date de la troisième réunion du comité technique décisionnel siégeant au ministère de la Fonction publique, le Sytjust se réserve le droit de poursuivre la lutte dans un 5ème plan d’action pour exiger la satisfaction des doléances des travailleurs de la Justice».
Jeudi 20 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :