Après les dégats causés par la houle : Le Premier ministre apporte soutien et réconfort ( Images)


Après le déchainement de la mer à Dakar, dans la nuit du dimanche au lundi, et qui a occasionné des dégâts considérables, le Premier ministre s’est rendu, hier, sur les lieux. Mahammed Boun Abdallah Dionne a apporté soutien et réconfort aux victimes dans les localités de Hann Bel-Air, Thiaroye Sur Mer, Mbao, Rufisque et Bargny.
Le gouvernement n’a pas attendu longtemps pour apporter soutien et réconfort aux populations victimes de la houle survenue dans la nuit du dimanche au lundi. Le Premier ministre s’est ainsi rendu, hier, dans l’après-midi, sur le littoral après le déchainement de la mer qui a causé beaucoup de dégâts à Dakar et sur la Petite côte. 
Accompagné d’une forte délégation comprenant les ministres Abdoulaye Daouda Diallo, Oumar Guèye, Diène Farba Sarr et Seydou Guèye, il s’est rendu successivement à Hann Bel-Air, Thiaroye Sur Mer, Mbao, Rufisque et Bargny. A chacune de ces étapes, Mahammed Boun Abdallah Dionne et sa délégation ont été accueillis par une forte mobilisation des populations. Le chef du gouvernement a pu constater l’ampleur des dégâts et a eu un dialogue direct avec les victimes. « Nous sommes venus voir, constater et apporter le soutien et le réconfort du président de la République et de son gouvernement », a-t-il confié.  
Selon lui, c’est un problème environnemental qui touche le monde entier. « Le gouvernement est venu s’enquérir de l’état de la situation après les dégâts causés par la mer. Car c’est vous qui avez élu le président Macky Sall », a-t-il dit aux sinistrés qui ont manifesté leur satisfaction. «Thiaroye Sur Mer est sinistré, mais nous sommes contents et satisfaits de la visite du Premier ministre », a déclaré Seydina Sall qui parlait au nom des populations de cette commune du département de Pikine. 
Partout où il est passé, le Premier ministre a tenu, au nom du président de la République, le même langage de soutien, de réconfort et de compassion. Il a remis près d’une dizaine de millions de FCfa aux sinistrés et annoncé que, dès aujourd’hui, plus d’une centaine de tonnes de riz seront distribuées aux populations victimes de la mer.  Malgré la tombée de la nuit, M. Dionne a tenu à se rendre dans les villes de Mbao, Rufisque et Bargny pour apporter le soutien du chef de l’Etat et voir l’ampleur des dégâts. La visite a pris fin vers 21 heures à Bargny. Le Premier ministre se rendra, demain vendredi, à Yène, une commune du département de Rufisque qui n’a pas été épargnée par la houle. 

Lutte contre l’érosion cotière : Macky Sall demande la finalisation du programme spécial, selon le Premier ministre
Face à l’érosion côtière qui menace beaucoup de localités de Dakar et du département de Mbour, l’Etat n’est pas resté indifférent. Le président de la République a instruit le gouvernement de finaliser le programme spécial de lutte contre ce phénomène. L’annonce a été faite, hier, par le Premier ministre à la fin de sa tournée à Bargny. « Le président Macky Sall est très touché par la centaine de maisons détruites par la houle. Il a voulu exprimer sa compassion pour les victimes », a déclaré à la presse Mahammed Boun Abdallah Dionne. Rappelant que le monde est global, il a souligné que l’émission de carbone dans l’univers peut avoir des conséquences dans des pays comme le Sénégal. « C’est pourquoi le chef de l’Etat nous a demandé de finaliser en urgence le programme spécial de lutte contre l’érosion côtière dans les zones vulnérables de la région de Dakar. Programme qu’il présentera à Paris, en décembre prochain », a dit le chef du gouvernement. 
L’autre mesure, a-t-il ajouté, est de revoir notre rapport avec la mer. « Nous avons vu des maisons se trouvant à un mètre de la mer. Nous allons travailler avec les collectivités locales pour trouver des solutions urgentes à travers la loi sur le littoral », a dit M. Dionne. Selon lui, il s’agit également de trouver des sites de recasement pour les sinistrés. « Certains demandent de l’aide pour se reloger. Il va donc falloir tenir compte de l’activité professionnelle », a-t-il souligné. Le Premier ministre a rappelé l’appui du gouvernement au secteur de la pêche avec la mise à la disposition des acteurs d’un montant de 5 milliards de FCfa destiné à subventionner les moteurs pour les pirogues.  

Un programme de 1,5 milliard de FCfa pour sécuriser Diokoul
A l’image de ce qui a été fait pour Thiawlène (Rufisque) ou Mbour, Diokoul  ne sera pas en reste dans le cadre de la lutte contre l’érosion côtière. Un programme d’un montant de 1,520 milliard de FCfa va bientôt démarrer dans ce quartier de Rufisque. Il est financé par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). « A l’instar de ce que le gouvernement est en train de mettre en place, avec le concours de la Banque mondiale, à Mbour, Saly Portudal, Ngaparou et dans toute la zone touristique, nous allons également démarrer à Rufisque, notamment à Diokoul, un programme de 1,520 milliard de FCfa  financé par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) », a annoncé Mahammed Boun Abdallah Dionne.
Le Premier ministre s’exprimait lors d’une visite dans les cimetières de Diokoul  touchés également par le déchînement de la mer. Ce programme, a-t-il soutenu, va permettre de sécuriser la commune de Rufisque Ouest et ses populations. M. Dionne a tenu à rassurer le maire de la commune de Rufisque Ouest en affirmant que le gouvernement travaille à protéger les populations de cette collectivité locale et de la ville de Rufisque de façon générale. 
Il a saisi cette occasion pour inviter les Sénégalais à éviter les constructions en bord de mer. Il a, à cet effet annoncé  une nouvelle loi sur le littoral. « Nous devons être conscients des risques que nous prenons en continuant de construire sur le littoral. C’est pourquoi je vais saisir cette occasion pour rappeler qu’il y a un projet de loi en cours de préparation sur le littoral », a noté le Premier ministre. Selon lui, cette loi va régler toutes les questions relatives à l’occupation de l’espace en bord de mer. Pour la reconstruction du mur des cimetières de Diokoul dont une partie s’est affaissée, il a remis la somme de 2 millions de FCfa.                                                             

Aliou KANDE (textes) et Ameth SECK (photos)

DSC_9996 DSC_9988 DSC_9959 DSC_9954 DSC_9938 DSC_9908 DSC_9893 DSC_9847 DSC_9839 DSC_9825 DSC_9799 DSC_9773 DSC_9744 DSC_9735 DSC_9730 DSC_9722 DSC_9698 DSC_9693 DSC_9688 DSC_9618 DSC_9610 DSC_9600 DSC_9590 DSC_9548 DSC_9523 DSC_9508 DSC_9359 DSC_9341 DSC_9334 DSC_9325 DSC_9286 DSC_9284 DSC_0763 DSC_0759 DSC_0753 DSC_0733 DSC_0724 DSC_0644 DSC_0562 DSC_0534 DSC_0520 DSC_0502 DSC_0494 DSC_0477 DSC_0474 DSC_0472

Jeudi 3 Septembre 2015
Le Soleil




1.Posté par but le 04/09/2015 05:53
deux millions pour les cimetière de Rufisque. ....la honte nr vous tue pas.et dire qu ils ont dépensé 10 millions pour arriver sur les lieux. tchiim

2.Posté par BOY LEBOU BARGNY le 04/09/2015 11:46
Je voudrais apporter quelques éclaircissements au PM par rapport à la situation dramatique que vit présentement les victimes de l'erosion cotière et de la houle qui a ravagé leurs maisons:
1/ Ces victimes n'ont pas construit à 2 metres de la mer. Ces maisons sont bi-centenaires pour la majorité. Ils ont hérité ces maisons de leurs pères. Et ces derniers de leurs aïeuls. D’après mon père, né vers les années 1908 à Bargny, une distance de plus de 300 metres séparée leur demeure et la mer. Et aujourd'hui, de cette demeure abritait plus de 5 familles. Elles sont dans le désarroi car avant hier la mer a tout ravagé sur son passage.
2/ Dans les années 1994, la commune de Bargny avait fait un lotissement appelé Miname 1 pour recaser les victimes de l'érosion maritime. Et dans les années 2000 un autre lotissement dénommé Miname 2 a été fait pour les memes raisons.
Ces 2 lotissements sont aujourdhui récupérés par l'Etat pour les besoins de la centrale électrique au charbon.
Les gens ont beau crié et alerté mais l'Etat n'a pas réagi face à cette injustice. Et ceci date depuis 2008



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016