Après le FC Barcelone, le Real Madrid dans le collimateur de la FIFA : l'enquête qui fait peur

Après le FC Barcelone, c’est au tour de son rival honni, le Real Madrid, de se retrouver à son tour dans le collimateur de la Fédération internationale (FIFA) pour ses méthodes de recrutement de jeunes joueurs. Une enquête officielle serait en cours que le club merengue prend très au sérieux au regard des sanctions qui ont frappé le club catalan.


Après le FC Barcelone, le Real Madrid dans le collimateur de la FIFA : l'enquête qui fait peur
Pas de jaloux ! Comme le FC Barcelone, le Real Madrid pourrait à son tour ne pas échapper aux fourches caudines de la Fédération internationale (FIFA) qui, après avoir confondu le club catalan pour ses méthodes de recrutement dans ses filières de jeunes joueurs, se penche aujourd’hui très sérieusement sur de possibles écarts en la matière, dont le club merengue aurait pu également se rendre coupable.

Selon le quotidien SPORT, une enquête serait en cours à Madrid et les représentants de l’instance internationale seraient à pied d’œuvre dans l’entourage du club de Florentino Perez pour faire la lumière au sujet de possibles infractions à la législation, très stricte, en vigueur concernant le recrutement de joueurs mineurs. De « beaucoup de bruit pour rien », on serait aujourd’hui passé, selon nos confrères espagnols, à une procédure tout ce qu’il y a de plus officielle. La FIFA aurait ainsi contacté une vingtaine de clubs de la communauté de Madrid, tous liés par une convention au Real, afin d’obtenir toutes les informations sur ces recrutements dans les catégories d’âge les plus basses.

Une démarche prise très au sérieux par la Maison Blanche, qui sait ce qu’il en a coûté au Barça, interdit de recrutement en 2015. Les dirigeants madrilènes chercheraient ainsi à verrouiller autant que possible la fuite d’informations compromettantes auprès de leurs clubs affiliés. Quoi qu’il en soit, voilà une rumeur qui n’en est plus une et qui vient surtout ternir un peu plus la réputation de la Cantera, le centre de formation madrilène, déjà très critiqué. En septembre dernier, El Mundo Deportivo n’hésitait pas à décrire une institution "encrise", "où règnent le désordre et la désillusion". A l’image d’une Castilla (l’équipe réserve du Real) que le coaching d’un Zinédine Zidane ne parvient pas à sortir de l’anonymat. A Valdebebas, où se situe son centre d’entraînement, c’est d’ores et déjà, et sans présumer des conclusions de son enquête, une nouvelle pierre que la FIFA vient de déposer dans le jardin du Real. 
Jeudi 15 Janvier 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :