Après la victoire de Karim à Paris : Les libéraux exigent la restitution de la demeure familiale des Wade du Point E


Après la victoire de Karim à Paris : Les libéraux exigent la restitution de la demeure familiale des Wade du Point E

Le verdict du tribunal de grande instance de Paris qui a rejeté la demande de confiscation des appartements  de Karim Wade et de Bibo Bourgi a dopé les libéraux. A la réunion du comité directeur du Pds, ils ont exigé la restitution de tous les biens confisqués à Karim Wade y compris la maison familiale du Point E appartenant à Me Abdoulaye Wade et qui a été immatriculée au nom de l’État. Aussi en conséquence du revers de Paris, les libéraux exigent la mise en place d’une procédure de réparation au profit de Karim Wade.
Les libéraux réclament la restitution de tous les biens de Karim Wade confisqués par la Crei. Face à la presse  hier en marge du comité directeur du Pds, les libéraux ont révélé que la maison de Me Wade du Point E a été immatriculée au nom de l’Etat.  «Après la décision qui vient d’être rendue par la justice française, le Parti démocratique Sénégalaise exige la restitution de tous les biens spoliés et volés à Karim Wade et ses compagnons d’infortune. Le Pds exige notamment la restitution de la maison familiale du Point E  appartenant à Me Abdoulaye Wade  saisie par Macky Sall et immatriculée au nom de l’État», a martelé  Cheikh Sadibou  Fall, ancien ministre de l’Intérieur et porte-parole du jour. Mieux, ajoute-t-il, la restitution des biens spoliés doit s’accompagner d’une procédure de réparation à la hauteur du préjudice subi par le fils de l’ancien président. « La justice internationale exercera toutes les pressions pour que le préjudice subi par Karim Wade soit réparé.  Macky Sall, qui a utilisé l’appareil d’Etat pour écraser un adversaire politique devrait donc être condamné solidairement avec l’Etat aux réparations»,  indique-t-il avant de jeter l’opprobre sur les juges de la Crei  et de la Cour suprême.  «Nous saluons la décision de la justice française qui a débouté l’État du Sénégal de sa demande de confiscation des biens de Karim Wade et de Bibo Bourgi. Toutes les fois que les juges ne sont soumis à aucune autorité politique ou gouvernementale, ils exercent leur mission avec honneur et impartialité», soutient-il.

Jeudi 29 Septembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :