Apres la sortie de Wade sur certaines dotations relatives à son statut qui lui sont retirées : la Présidence recadre le débat


Apres la sortie de Wade sur certaines dotations relatives à son statut qui lui sont retirées : la Présidence recadre le débat
Le service de presse de la Présidence a réagi aux propos de Me Wade qui récemment, soutenait dans une interview accordée à Walf et 2S qu’il est lésé. 
Selon un communiqué qui nous a été transmis de la Présidence de la République, l’Etat du Sénégal respecte les dispositions réglementaires qui fixent la dotation des anciens Présidents de la République. Selon ce dernier le décret numéro 2013-125 attribue à tout ancien Chef de l’Etat un traitement mensuel de 5 000 000 francs CFA, en plus de l’octroi d’une assurance maladie étendue au conjoint, de deux véhicules, d’un téléphone fixe, d’un logement et du mobilier d’ameublement. En outre, lit-on toujours sur la note, en cas de renoncement au logement affecté, tout ancien Président de la République perçoit une indemnité compensatrice d’un montant mensuel net de 4 500 000 francs CFA.
L’Etat du Sénégal prend aussi en charge à hauteur de 40 000 000 francs CFA, par an, le coût des billets d’avions de chaque ancien Président de la République et de son (ses) conjoint(s). Toutefois révèle la Présidence tout ancien Chef de l’Etat qui décide de s’établir hors du Sénégal peut s’attacher les services de quatre collaborateurs de son choix. Ces derniers sont rémunérés dans les mêmes conditions que les personnels affectés dans les postes diplomatiques et consulaires du Sénégal.
Enfin, s’agissant des personnels mis à la disposition de tout ancien Président de la République, l’Etat  fournit les catégories suivantes :  un aide de camp dont le grade n’est pas supérieur à celui de Commandant et qui remplit sa mission exclusivement à l’intérieur du territoire national, des gendarmes pour assurer la protection du logement, deux agents de sécurité pour assurer la protection de sa personne, un agent du protocole, deux assistantes, un standardiste, un cuisinier, une lingère, un jardinier, et enfin deux chauffeurs.
L’application de ces dispositions ne souffre d’aucune restriction rappelle le Service de Presse de la Présidence de la République.
 
 
Mardi 9 Décembre 2014
Dakaractu




1.Posté par XOY U BAOL le 09/12/2014 08:35
UN TRAITEMENT ROYAL PAR CES TEMPS DE CRISE .

ABUSIF CET OCTROI DE 4 500 000 INDEMNITES LOGEMENT EN CAS REFUS LOGEMENT MIS

A DISPOSITION PAR L' ETAT . 3 PETITS PALAIS FERMES OQP PAR DES RATS . SCANDALEUX .

TEXTE LEGER . DEPENSES SOMPTUAIRES .

2.Posté par Kouthia show le 09/12/2014 10:14
Donc nous casquons tout cela pour des anciens chefs d'Etat qui ne foutent rien et passent leur temps à se pavaner et à produire des discours qui enveniment l'atmosphère. En plus mon père est malade et je n'ai même pas de quoi lui payer une assurance-maladie.
Kouthia

3.Posté par Parisien le 09/12/2014 10:26
Mais nous sommes foutus et ce vieillard continue de nous mentir et nous emmerder
coffrez le comme ça il nous coutera moins cher

4.Posté par lecitoyen le 09/12/2014 11:53
Vraiment, il y a de quoi être président au Sénégal!

5.Posté par ibou touré le 09/12/2014 12:19
Wade,un vieillard qui ment ,quelle honte ,peut etre qu'il voudrait que les senegalais aient pitié de lui ,quel domage



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016