Après deux semaines d’une rude bataille entre le Gouvernement et la 2STV : Yakham Mbaye, Mbagnick Ndiaye et El Hadji Ndiaye fument le calumet de la paix

La paix est revenue après la guerre. Dakaractu tient de sources sûres que le Ministre de la Culture et de la Communication, le Secrétaire d’Etat à la Communication et le Pdg de Origines Sa, propriétaire de la 2Stv, ont fumé le calumet de la paix, en milieu de matinée.


La guerre aura duré une semaine entre le gouvernement et l’une des chaînes de télévision phare du paysage audiovisuel. Tout est parti de l’émission «Le Grand Rendez-vous» durant laquelle le polémiste chroniqueur Mamadou Tounkara avait tenu des propos jugés gravissimes car appelant les négro-africains victimes d’esclavagisme en Mauritanie à se battre, si nécessaire par les armes. Des propos qui avaient outré les autorités de Nouakchott, poussant le Président mauritanien à interpeller son homologue sénégalais.
Après un communiqué du Chef du gouvernement sénégalais condamnant fermement les propos de Tounkara, ce dernier répliqua pour persister. Et mercredi dernier, l’affaire revenait à la réunion du Conseil des Ministres au cours d’un débat particulièrement houleux qui avait vu le Président Macky Sall taper sur la table et exiger des sanctions.
Et c’est le Ministre Secrétaire d’Etat à la Communication, Yakham Mbaye, qui monta au créneau, le lendemain, pour signifier au Pdg de la 2Stv qu’en cas de récidive, l’Etat allait lui retirer sa licence d’exploitation. Une mise en demeure que El Hadji Ndiaye a peu goûté. Pour preuve, le jour suivant, vendredi dernier, la 2Stv organise une «Edition Spéciale» au cours de laquelle, les animateurs de l’émission, particulièrement Pape Alé Niang et Bécaye Mbaye, attaquent de manière outrancière le Secrétaire d’Etat à la Communication.
La réponse du berger à la bergère ne tardera pas. Hier, tard dans la soirée, l’ancien journaliste a trempé sa plume dans du fuel pour répliquer de manière extrêmement rude,s’appliquant au passage à faire savoir à la 2Stv qu’une récidive serait suivie du retrait de sa licence.
Seulement, au même moment, les sapeurs pompiers avaient fini d’œuvrer pour rapprocher les parties. Et c’est dans le bureau de Mbagnick Ndiaye que les trois hommes se sont retrouvés, ce matin, vers 10 heures, pour échanger jusqu’à midi. A en croire nos sources, les discussions, qui ont été franches, ont abouti à désamorcer la crise.
Lundi 6 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :