Après avoir perdu les élections du HCCT, l’APR de Bounkiling demande des sanctions contre les dissidents


Ils s’y attendaient le moins. Ils n’ont pas vu venir la défaite lors de l’élection des représentants du Haut Conseil des Collectivités Territoires (HCCT) du 04 septembre dernier.  Il s’agit bien des militants de l’Alliance pour la République du département de Bounkiling et de leurs alliés de Benno Bokk Yaakar (BBY) avec à leur tête le Président du Conseil départemental, Mohamed Diaité.
 
Au cours d’une conférence de presse qu’ils sont ont tenue, les apéristes ont expliqué leur défaite par la dissidence et la multiplicité des candidatures. Une chose que n’arrive pas à digérer le Président du Conseil Départemental, Mohamed Diaité qui demande ni plus ni moins des «sanctions». «On ne peut pas être dans un parti politique et continuer à défier ou à combattre ce même parti », hurle-t-il avant de préciser que l’APR est largement majoritaire dans son département puisque comptant plus de 300 conseillers sur les 500.
 
Cette victoire du parti démocratique sénégalais dans leur localité se justifie, note-t-il, par l’entêtement de certains responsables à présenter des listes parallèles contre les directives du parti et du Président de la République, Macky Sall. Car si l'on se fie à la réalisation électorale par coalition politique, Bby qui est parti en ordre dispersé malgré l'intense médiation du mandataire du parti Me Djibril War, a obtenu 328 suffrages collectés contre 207 pour la coalition victorieuse Cap.  Ce qui explique la demande de sanctions contre l'indiscipline des conseillers qui ont fait perdre la mouvance présidentielle dans ce département.
Vendredi 9 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :