Après avoir apprécié la libération de Karim Wade, le FPDR s'exprime sur le «Protocole de Rebeuss » et invite le Procureur a s'auto saisir sur d'autres cas


FRONT PATRIOTIQUE POUR LA DEFENSE DE LA REPUBUBLIQUE

La Conférence des Leaders

 

COMMUNIQUE

 

La Conférence des Leaders du FPDR a tenu sa rencontre hebdomadaire le lundi 18 juillet 2016 à l’effet d’examiner la situation politique nationale et les perspectives d’action du Front.

La Conférence des Leaders constate qu’une partie essentielle de la plate-forme du FPDR a connu un succès éclatant avec la fin de la détention arbitraire de Karim WADE et des détenus politiques. 

Ce succès incontestable doit stimuler l’ensemble des composantes du FPDR et de leurs militants,  dans la poursuite de la lutte résolue et sans concession pour obtenir de nouvelles victoires, et notamment l’organisation d’élections législatives et présidentielle sans fraude, préservées des graves manipulations enregistrées à l’occasion du dernier referendum.

Le FPDR demeure l’âme de l’opposition à la gestion patrimoniale, véreuse et verbeuse de Macky SALL, et la colonne vertébrale de l’action populaire pour une troisième alternance, dans le but de sortir le Sénégal de l’ornière où l’incompétence et la corruption du régime en place l’ont plongé depuis 4 ans.

Dans cet esprit, le FPDR encourage l’ensemble des forces de l’opposition à taire les querelles intestines, qui ne font que le jeu du parti au pouvoir, et à consolider leur coopération, dans le respect des principes de conduite que sont, entre autres, la non-agression, le respect mutuel et une collaboration franche et loyale.

Appréciant plus particulièrement la question dite du « Protocole de Rebeuss », le FPDR exprime sa vive surprise devant le choix, fait par Macky SALL, d’une autosaisine du Procureur, alors même qu’un silence total est observé sur les dossiers autrement plus actuels  issus du Rapport 2015 de l’OFNAC, qui demeurent sans suite connue à ce jour.

A ce propos, le FPDR invite les Sénégalais à se mobiliser pour exiger l’autosaisine immédiate du Procureur à propos du Rapport de l’OFNAC, de l’affaire des 13 milliards de BICTOGO, de la transaction avec MITTAL et de la nébuleuse des contrats pétroliers et gaziers, notamment.

Analysant le déroulement de la concertation des partis politiques autour du processus électoral, le FPDR réaffirme que les garanties minimales d’un scrutin sincère et transparent en 2017 et 2019 demeurent les suivantes :

  • Un ministre de l’Intérieur politiquement neutre et capable d’assurer la neutralité de l’administration territoriale ;
  • Le respect strict du calendrier électoral ;
  • L’audit du fichier électoral en vue d’en débusquer les nombreuses inscriptions frauduleuses ;
  • L’audit de la carte électorale en vue de la suppression des bureaux fictifs et du rétablissement des bureaux abusivement supprimés, notamment à Touba ;
  • L’association des partis politiques au processus d’établissement des nouvelles cartes d’identité, qui est géré dans une parfaite opacité alors que son impact sur les opérations électorales est décisif.

Informé par ailleurs des conditions catastrophiques de préparation de la campagne agricole, le FPDR dénonce avec vigueur l’insuffisance et la mauvaise qualité des semences fournies aux paysans. Il exige du gouvernement qu’il fasse la lumière sur cette grave affaire et qu’il publie les montants mobilisés pour l’achat des semences, l’identité du ou des attributaires du marché, les conditions d’exécution, de contrôle, de distribution, etc.

Le gouvernement est également interpellé pour mettre en œuvre, de toute urgence, les mesures correctives requises pour sauver la campagne agricole et, notamment, un programme d’appui en vivres de soudure destiné aux dizaines de milliers de familles rurales présentement exposées à la faim.

Enfin, la Conférence des Leaders a décidé d’engager les concertations devant permettre une participation commune de l’opposition et des forces vives de la nation aux prochaines élections législatives. L’objectif de cette participation unitaire sera de renvoyer la majorité APR-BENNO, qui vient d’écrire les pages les plus sombres de l’histoire parlementaire du Sénégal, et de réhabiliter la représentation nationale pour en faire une institution au service du peuple.

 

Fait à Dakar, le 18 juillet 2016

La Conférence des Leaders

Mercredi 20 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :