Après avoir agressé à mort un sexagénaire : le meurtrier convoque des forces surnaturelles


Après avoir agressé à mort un sexagénaire : le meurtrier convoque des forces surnaturelles
Né en 1955, le sexagénaire René Mbaye Tine, marié depuis 23 ans et père de cinq enfants, avait été mortellement poignardé par un vigile reconverti en agresseur. C'était le jeudi 16 mars dernier, vers 13 h à hauteur de la rue qui mène vers les cimetières de Yoff. Une agression qui a viré au drame. 

Informés par téléphone, les éléments du poste de police des Parcelles assainies qui se sont déplacés sur les lieux ont découvert le corps sans vie d’une personne qui a été identifiée comme René Mbaye Tine né en 1955 à Mbaraglou. Et après les constats d’usage, les limiers ont conclu que ce crime commis par Abdoulaye Ba n’a d’autre mobile qu’une tentative de vol avec violence. Finalement interpellé sur place, le meurtrier Abdoulaye Ba, né en 1977 en Guinée et qui se dit vigile de profession, a reconnu, sans ambages les faits, lors de l’enquête préliminaire.

Mais ce qui est nouveau, c'est que le meurtrier qui risque les assises après avoir été déféré le 18 mars, dit avoir agi sous la dictée d’une force surnaturelle qui l’a poussé à commettre ce crime. Selon lui, dans un premier temps, lorsqu’il a abordé le vieux, il a tenté de lui remettre la somme de 40 000 francs. Ce que ce dernier aurait refusé de prendre, selon ses propos. Une version tirée par les cheveux, selon les limiers qui rappellent que le mis en cause a assené trois coups de couteau à René Mbaye Tine au cœur, au poumon et à la nuque.  Plus tard, le mis en cause est revenu sur ses déclarations, en indiquant que c’est une agression à l’issue de laquelle, il aurait soutiré la somme de 30 000 francs à sa victime avant de la poignarder. Il a également avoué que la victime ne lui a rien fait et qu’il ne l’avait jamais croisé auparavant. 
Mercredi 23 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :