Après Paris, le Général Modou Kara Mbacké fait un appel pour la paix en Casamance depuis Istambul.


Après Paris, le Général Modou Kara Mbacké fait un appel pour la paix en Casamance depuis Istambul.
Depuis Istanbul où il se trouve présentement, Serigne Modou Kara Mbacké,  Général de Cheikh Ahmadou Bamba, guide spirituel et politique du Mouvement Mondial pour l'Unicité de Dieu  et fondateur du Parti de la Vérité pour le Développement (PVD), après avoir rencontré à Paris Nkrumah Sané, responsable du MFDC à l’étranger, et des représentants d’associations de la diaspora sénégalaise s’activant pour la paix en Casamance, a tenu à faire un appel pour la paix.

En Turquie le Général de Bamba à reçu, en l’espace d’un weekend, 313 nouveaux adhérents du mouvement « BAMBA FEUPP – BAMBA PARTOUT », pour l’unicité de Dieu à travers l’œuvre du Cheikh Ahmadou Bamba. Ces adeptes de la foi - hommes, femmes, sénégalais, turques, allemands et d’autres nationalités – ont adhéré à la philosophie religieuse pour la paix enseignée par Cheikh Ahmadou Bamba, et que promeut le Général Modou Kara Mbacké à travers une tournée internationale.

C’est fort de cet enseignement de Bamba que le guide religieux et politique appelle tous les protagonistes du conflit en Casamance à focaliser les esprits sur l’émergence d’une paix définitive pour l’avenir de la région et du Sénégal.  Les souffrances du passé, douloureuses pour les uns comme pour les autres, ne doivent pas entraver le chemin qui nous mène vers la paix et la cohésion sociale.

A ce propos le Général Modou Kara demande à tous de se rappeler des épreuves endurées par le prophète Mohamed (PSL), et des supplices
subies par ses prédécesseurs, alors que Dieu le tout puissant pouvait empêcher cela s’il le voulait. Il rappelle aussi les épreuves que les
colonisateurs ont fait subir à Cheikh Ahmadou Bamba, sans que cela ait empêché celui-ci de triompher d’eux, dans la vérité absolue de la foi et le pardon. C’est dans la souffrance que notre seigneur éprouve les créatures avant de leur accorder sa bénédiction. Le guide religieux et
politique à rappelé que le pire dans une confrontation belliqueuse n’est pas l’état de guerre en soi, mais plutôt la violence qu’il faut bannir.

Le guide relève  que ce qui rend difficile la résolution des conflits de nos temps c’est la satisfaction d’intérêts personnels et la quête obsessionnelle du pouvoir, par le fait  de quelques individus tapis dans l’ombre de l’appareil d’Etat, avec  leurs acolytes.

Il s’engage à saisir le Président de la République sur la question, pour qu’un dialogue sincère soit établi avec les différents acteurs, dans le respect de tout un chacun, le pardon et le compromis. Il serait opportun d’associer à cette démarche tous les représentants du MFDC, ceux qui sont au Sénégal comme ceux de l’extérieur.

Il ajoute que dans cet esprit, les choses peuvent changer par l’adhésion infaillible à la vérité absolue, qui est un préalable à la paix durable. Pour cela, il appelle les dirigeants impliqués dans ce différend au discernement qui permet de cerner toute la vérité dans cette affaire. Et pour bien discerner les contours et le nœud du conflit, il y a lieu de se référer à l’histoire. Mais le guide appelle à ne retenir de l’histoire que des enseignements à mettre à profit
pour la paix et un avenir meilleur.

Le Général de Bamba remercie le Président de l’association Paix et Projets pour le Développement de la Casamance - PPDC (AROKA), M.
Dominique Mendy, d’avoir suscité et facilité la rencontre avec Nkrumah Sané et les associations de la diaspora qui ont participé aux échanges à Paris. Il accepte de parrainer ladite association et s’engage à leurs côtés pour faciliter le dialogue pour la paix et le développement en Casamance.

Il mettra en œuvre toute sa clairvoyance, son expertise et son énergie pour appuyer l’association PPDC (AROKA) dans la réalisation des activités qu’elle envisage pour la résolution des difficultés socio-économiques qu’éprouvent les populations de la région, en attendant une résolution définitive du conflit qui y sévit (notamment, la réalisation de projets de développement agricole et économique d’un institut de formation aux métiers pour les jeunes, d’initiatives culturelles visant à développer  l’art et l’artisanat local pour redynamiser le tourisme, et d’autres infrastructures susceptibles d’améliorer  le quotidien de nos compatriotes en Casamance).

Le Général Modou Kara Mbacké fait appel à toutes les bonnes volontés soucieuses de la dignité humaine et de la justice sociale, à rejoindre cette dynamique pour la paix et de la prospérité dans la région naturelle de la Casamance.


Aliou TALL,

Conseiller personnel du Général de Bamba, Modou Kara Mbacké
Lundi 2 Septembre 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015