Après 7 mois sans salaire : Les agents de la sous-section SUTELEC de la SIMELEC réclament le départ de Babacar Sarr, leur directeur


La sous-section SUTELEC de la SIMELEC (Société Industrielle de Matériels Electriques) en sit-in suivi d’un point de presse au siège d’ECOFLEX (Ex CGE) sis en face de la caserne des sapeurs-pompiers de l’avenue Malick SY a demandé le départ de leur Directeur général Babacar Sarr. Objet de leur courroux : près de sept mois sans salaire.
« On réclame à notre Directeur Babacar Sarr, Directeur Général de SIMELEC nos 7 mois de salaire en plus de cela nous lui réclamons nos cotisations sociales à savoir l’IPM, la Caisse de sécurité et l’IPRES » a fait savoir Pape Sidibé Secrétaire General de la sous-section SUTELEC de la SIMELEC.
«  La situation persiste actuellement au sein de SIMELEC, puisque on est resté 7 mois sans activité et la raison de cela c’est la mauvaise gestion de Babacar Sarr. En 2013 lorsqu’il venait dans cette société en remplacement de Pape Dieng en partance pour la SENELEC, il avait trouvé une société financièrement assise. Il était alors PCA et a indiqué avoir un mandat du conseil pour être DG intérimaire. Et depuis lors il n’a jamais organisé de conseil d’administration » révèle t’il.
Cette situation dira-t-il par ailleurs « est une hécatombe sociale ». « On est au premier jour de ramadan, qui nous dit que nos camarades vont trouver de quoi faire bouillir la marmite, et tous cela à cause d’un Monsieur. Nous n’accepterons plus cette situation, il faut que Babacar Sarr quitte au plus vite ces fonctions de Dg. C’est une exigence. »
Une cinquantaine d’agents sont confrontés à cette situation au niveau de la SIMELEC.
« Nous lançons un appel aux autorités qui constituent le conseil d’administration de la SIMELEC à savoir le DG de la SENELEC, et les actionnaires indépendants et qu’ils tiennent un conseil pour nommer un DG dans les plus brefs délais. La SENELEC traverse des difficultés à cause de SIMELEC. Elle a plus de 10.000 demandes a honoré, ce qui constitue un manque à gagner immense à la société et aux clients aussi » ajoutera le porte-parole des travailleurs.
Pour finir, il indiquera que les agents ont eu à rencontrer plusieurs fois leur Directeur, » mais il ne fait jamais ce qu’il fait. Nous avons actuellement un dossier pendant au niveau de l’inspection du travail », conclut-il.

 
Mardi 7 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :