Appel à l’armée pour prendre le pouvoir : Me El Hadj Diouf persiste et signe


Appel à l’armée pour prendre le pouvoir : Me El Hadj Diouf persiste et signe
e El Hadj Diouf s’est encore illustré hier, à l’Assemblée nationale, à l’occasion du vote du budget du ministre de la décentralisation et des collectivités locales. Après la sortie de ‘son agresseur’, le député Famara Senghor qui a fait allusion à sa déclaration, disant qu’il se mettrait contre toute personne pourfendeuse de Wade, le tonitruant député Me El Hadj Diouf, est sorti en pleine séance. Devant les journalistes, il a réitéré ses propos sur sa demande à l’armée de prendre le pouvoir. ‘J’assume cette déclaration historique parce que mon pays traverse un moment crucial de son existence. Je persiste et signe Je suis un député courageux, qui dit ce qu’il pense et personne ne pourra m’intimider’. Tout en se refusant de répondre à son collègue, il s’est attaqué à la gestion de Wade sur les découpages qu’il considère comme pas ‘sérieux’. ‘Pour le découpage, si vraiment le gouvernement est sérieux, comment peut-on comprendre qu’il attende neuf ans, après l’échec de 2009, pour procéder à ces découpages. Où était le gouvernement pendant tout ce temps ? Ce n’est pas sérieux, c’est de la politique politicienne’, a-t-il martelé.

( WALF )
Samedi 12 Novembre 2011




1.Posté par bilal le 12/11/2011 07:50
Rien qu'à voir la photo, on lit la folie dans les yeux de mec.Me moi je pensais que tu faisais du show mais de la à persister dans tes idioties, je vais obliger de demander ton incarcération dans un asile pour préserver la vie de ta femme et de tes enfants.

2.Posté par bon le 12/11/2011 07:52
El hadj n'est pas sérieux et ces propos ne méritent même pas qu'on s'y attarde outre mesure. Il est devenu député grâce à Abdoulaye Wade donc la liberté de ton dont t-il parle il l'a grâce à Wade.

3.Posté par free le 12/11/2011 07:57
Voilà un député qui fait dans le sensationnel. El hadji Diouf tout ce qui l'intéresse est de voir les journaliste lui tendent le micro pour qu'il raconte des bobards. La presse qui très souvent adore les faits faits divers et les "lébone lipone" y trouve aussi un moyens de distraire ces lecteurs et auditeurs.

4.Posté par boni le 12/11/2011 08:01
A un moment donné, il a été recruté par Wade pour insulter IDY raison pour laquelle, il a été élu ministre des "TEP TEP et des NDOKH YOU TA" La mission accomplie naturellement il a été remercié et consolé par un poste de député. A l'approche des élections de 2012 il fait un clin d'oeuil à Wade.

5.Posté par diouf le 12/11/2011 08:04
L'armée sénégalaise est républicaine et prendra les dire de Wade comme les geste d'un chimpanzé dans un cirque. Ils doivent certainement se dire les officiers de l'armée si Me est saint d'esprits. LOOLLLLLLLLLL

6.Posté par papy1 le 12/11/2011 09:24
Il est temps les Autorités Sénégalaises demandent a la population de Casamance de cesser de participer et voter dans les élections gambiennes. Lors des dernières élections de 2006 on voyait ces milliers de personnes loges dans des hôtels, des écoles car ne résident pas en Gambie. Immédiatement après les élections la majorité retourne au bercail. Cette population sudiste est revenue en grand nombre cette année et représente plus du quart soit 200.000 inscrits dans le registre électorale de la Gambie. Les Gambiens le savent PERTINEMMENT mais n'osent pas affronter Yaya Jammeh ouvertement. Ce que les étrangers votants oublient est que leurs photos et leurs empreintes digitales sont loges dans les logicielles de registres électorales. Ces personnes seront poursuivies par la justice tôt ou tard.
Les Autorités Sénégalaises doivent aider leurs cousins gambiens et dissuader les casacais surtout les diolas de s'abstenir des élections gambiennes. Les gambiens sont très remontes contre eux.
Les Gambiens sont très remontes surtout contre les diolas de la Casamance qui traversent la frontière pour venir s'inscrire et voter en Gambie et la représailles sera EVIDENTE le jour ou Jammeh ne sera plus au pouvoir.
Le Gouvernement du Sénégal doit pas prendre ses responsabilités et mettre FIN a cette activité ILLEGALE et INJUSTE. Le prendre a la légère, les conséquences peuvent être désastreuses dans un futur proche et l'Ambassade du Sénégal en Gambie est au courant de cet état de fait illégale.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016