Angela Merkel veut faire de l'Afrique la priorité du G20 en 2017

Angela Merkel termine une tournée en Afrique. Son objectif est de proposer à certains pays un partenariat sur l'immigration. Pour la chancelière, il faut œuvrer au développement pour lutter contre l'émigration clandestine vers l'Europe.


Angela Merkel veut faire de l'Afrique la priorité du G20 en 2017
En visite mardi 11 octobre en Éthiopie, après une escale au Mali et au Niger ces deux derniers jours, Angela Merkel a insisté sur la nécessité d'œuvrer au développement de l'Afrique, un des moyens, selon elle, de lutter contre l'émigration clandestine vers l'Europe.

"Nous souhaitons renforcer l'investissement privé en vue d'assurer une croissance durable et des emplois", a-t-elle déclaré au siège de l'Union africaine. Angela Merkel entend faire de l'Afrique une priorité de la présidence allemande du G20 l'an prochain et prévoit d'organiser à Berlin une conférence consacrée au développement du continent. Elle rassemblerait des représentants du monde de l'industrie et d'organisations internationales.


Un plan Marshall pour l'Afrique

Angela Merkel a également invité les entreprises étrangères à investir en Afrique, un marché de 1,2 milliard de personnes. De nombreuses firmes allemandes y travaillent déjà, a-t-elle dit, "mais il pourrait y en avoir plus". Comme d'autres dirigeants européens, la chancelière allemande établit ainsi un lien entre développement économique et lutte contre l'immigration clandestine en Europe d'Africains en quête d'une vie meilleure.

Pour Oswald Padonou, chargé de programme gouvernance et sécurité en Afrique subsaharienne pour la Fondation allemande Konrad Adenauer, cette vision va dans le bon sens. "Le plan qu’elle a proposé allie non seulement les solutions du renforcement du dispositif sécuritaire au Mali et au Niger, mais participe aussi à la mise en œuvre de solutions civiles", a-t-il expliqué à France 24. "C’est une stratégie qui répond aux attentes de la population sur place. L’essentiel étant que le gouvernement local puisse mettre en œuvre de façon concrète l’ensemble des mesures proposées lors de cette visite", a-t-il ajouté.

Cette question est aussi stratégique sur le plan national pour la chancelière. Ébranlée dernièrement par deux défaites électorales locales due aux critiques de l'opinion allemande contre sa politique d'accueil des réfugiés, Angela Merkel a entrepris de durcir un peu plus sa politique d'immigration.

Plus de 300 000 réfugiés ont traversé la Méditerranée depuis le début de l'année pour se rendre en Europe, selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Une grande partie d'entre eux sont originaires d'Afrique sub-saharienne.

Avec AFP
Mardi 11 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :