Ancien Haut-Commissaire de l’OMVS, Mohamed Ould Merzoug est nommé Ministre-Conseiller du Président Mohamed Ould Abdelaziz


Après avoir battu le record de longévité à la tête de l’Organisation de Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS), le brillant mathématicien Mohamed Ould Merzoug vient d’être nommé Ministre Conseiller du chef de l‘Etat mauritanien : le Général Mohamed Ould Abdel Aziz.

Rappelons que le flirt entre les deux hommes est consécutif à un froid fatal à Ould Merzoug et bénéfique pour le Guinéen Kabiné koroma, actuel Haut-Commissaire de l’OMVS. A Nouakchott, les observateurs pensent que c’est la prochaine élection présidentielle qui remet en selle, Mohamed Ould Merzoug. Déjà, il fut placé, en 2014, à la tête du directoire de campagne de l’actuel Président de la République Islamique de Mauritanie.

Aujourd’hui, l’Histoire se répète ou, tout au moins, bégaie ; puisqu’on prête à l’homme fort de Nouakchott, le désir secret de modifier la partie limitative de la Constitution en vue de briguer un troisième mandat. Autrement dit, il s’est d’ores déjà inscrit à l’école du débordement constitutionnel de son collègue burundais, Pierre Nkurunziza. A cette fin, le Général Aziz enrôle donc le technocrate Mohamed Ould Merzoug qui appartient à la tribu des Idawalis. Un groupe de Harratines tellement nombreux qu’il est à cheval sur les régions de Kiffa (à l’Est) et de Tidjikdja (au Centre-Ouest) du pays.   

Enfin, signalons que le sénateur Dahmoud Ould Merzoug – le grand frère du nouveau Ministre Conseiller – est un proche du Président Mohamed Abdelaziz.      
Dimanche 2 Août 2015
Dakaractu




1.Posté par Doudou FAYE le 02/08/2015 12:53
Cet articles comportent des mensonges. D'abord Merzoug n'est pas Mathématicien, il n'est pas non plus ministre conseiller, il est conseiller à la présidence. Il est loin de celui qui va théoriser les nkurunzizareries en Mauritanie. Cette position est tout simplement une diffamation à l'égard de Merzoug, on lui prête des intentions non fondées. Ce qui est tout sauf du journalisme d'investigation, sérieux et laborieux. On comprend alors: l'article à d'autres motivations inavouées, qui ne sont pas celles d'informer de manière objective...

2.Posté par Naceurrr le 04/08/2015 10:37
N'importe quoi. Avant de publier sur Merzoug il faut le connaitre. Il m'a enseigné 4 ans à l'Université de Nouakchott, loin du département de Mathématiques. Il est géographe, conseiller du PR et non Ministre-conseiller... Quel journaleux.. Vérifiez avant de publier...



Dans la même rubrique :