Amsatou Sow Sidibé demande aux forces de sécurité de protéger les citoyens


Amsatou Sow Sidibé demande aux forces de sécurité de protéger les citoyens
La candidate du Parti pour la démocratie et la citoyenneté (PDC), Amsatou Sow Sidibé, a appelé, lundi, les forces de sécurité à ‘’assurer la protection des populations au lieu d’être ’’des bras armés de l’Etat pour réprimer violemment de libres citoyens qui réclament leur droit’’.

Amsatou Sow Sidibé, qui conduisait une caravane dans les rues et marchés de Thiès, a rappelé que le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, candidat sortant, est le garant de la Constitution.

’’Il doit rompre son silence coupable et s’adresser à la nation sénégalaise face à cette violence qui fait aujourd’hui des morts’’, a dit le professeur Sidibé.

Elle a également dit que ‘’le Conseil constitutionnel est aujourd’hui responsable de toutes ces violences, en validant la candidature du président sortant, qui n’a droit qu’à deux mandats’’.

La responsable du PDC a promis, si les Sénégalais l’élisent au soir du 26 février, ’’de reformer le Conseil constitutionnel en Cour constitutionnelle, où des magistrats indépendants seront choisis pour siéger et rendre de véritables décisions de justice, justes et équitables’’.

Elle a lancé un appel aux populations à ’’cesser les violences et à garder le calme et la sérénité’’, afin d’aller exprimer leur droit civique le 26 février, ’’en votant massivement contre le candidat Abdoulaye Wade en le sanctionner à travers les urnes’’.

Après avoir fait le tour des marchés de la ville de Thiès, la candidate du PDC a souligné qu’elle va ’’résoudre les difficultés auxquelles les marchands ambulants sont aujourd’hui confrontés’’.

Selon elle, le gouvernement de l’alternance ‘’n’a rien fait pour ces fils du pays, qui bravent la poussière et le vent pour gagner leur vie’’.

‘’ Je vais vous rendre votre dignité, si vous votez massivement pour moi et me portez au pouvoir au soir du 26 février’’, a-t-elle martelé.

Devant une foule de marchands de téléphones portables au marché Moussanté, Amsatou Sow Sidibé, qui a revendiqué son appartenance à la ville de Thiès où sa mère est née, a promis de faire de cette cité ’’’l’une des 1000 merveilles du monde’’. Elle s’est également engagée à réhabiliter les chemins de fer.

Elle a aussi fait un clin d’œil aux policiers radiés, en leur promettant de rétablir ’’leur véritable droit’’. Selon elle, ‘’ces forces de sécurité sont en train de subir une grande tromperie du gouvernement pour une prétendue intégration’’.
Mardi 21 Février 2012
APS




1.Posté par KALIX le 22/02/2012 01:14
Des journalistes s’invitent au complot
Voilà qu’on n’a pas fini d’épiloguer sur le complot fomenté par Idrissa SECK contre le peuple sénégalais, qu’une certaine presse s’invite au débat et se présente en défenseur du Diable !
Convoqués dans un hôtel de la place par Idrissa SECK et son ami BARA TALL, des journalistes ont reçu des enveloppes d’argent dont la somme est comprise entre 500 000 et 1 000 000 f CFA. Et même deux patrons de presse ont été cités dans cette affaire. Parmi la DIZAINE de journalistes reçus par Idrissa Seck et BARA TALL, figurent d’honnêtes citoyens qui ont vendu la mèche. L’objectif visé à travers cette démarre antirépublicaine et antidémocratique, c’est de s’attaquer au président Wade et à son porte parole dans les éditions de demain mercredi 22 février, et essayer redorer l’image d’ Idrissa Seck auprès de ses bailleurs de fond qui n’ont pas cautionné le recrutement d’anciens militaires pour installer le CHAOS au Sénégal.
Une « conspiration » contre le peuple Sénégalais fomentée par des personnes « à la fois puissantes et dangereuses » tapies secrètement dans les arcanes des médias ». Comme pour dire l’ennemi du peuple sénégalais est à l’intérieur des murs, pas à l’extérieur.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016