« Amoul Nëbbo » sur A7 : « Aly Ngouille Ndiaye et le scandale des 300 milliards F Cfa d’Africa Energie »


« Amoul Nëbbo » sur A7 : « Aly Ngouille Ndiaye et le scandale des 300 milliards F Cfa d’Africa Energie »
Dans l’émission « Amoul Nëbbo », animée par Amadou Diouf sur Africa 7, Birahim Seck du Forum Civil confirme les investigations du journaliste, Baba Aïdara, qui affirme dans une vidéo que l’Etat du Sénégal, par le biais du ministre Aly Ngouille Ndiaye, a signé un Protocole, le 02 novembre 2012, avec une société dénommée Africa Energie. L’accord portant sur 300 milliards F Cfa pour la fourniture de courant à revendre à la Sénélec. Seulement, le marché a été passé de gré à gré. Pis, à la date de signature dudit accord, Africa Energie n’existait pas. Dans sa raison sociale, figurent  les coordonnées téléphoniques des ICS. Après investigations, Baba Aïdara s’est rendu compte que le Dg des ICS, Alassane Diallo, est en même temps le Dg d’Africa Energie.
Une autre nébuleuse qui entoure cette société, ce sont les noms des actionnaires. Malgré l’omerta qui entoure cette affaire, des noms ont été cités, cependant, par Baba Aïdara. Il s’agit d’Aly Ngouille Ndiaye, Alassane Diallo, Aliou Sall (le frère du Président Macky Sall) et l’homme d’affaires Arona Dia.
Par ailleurs, Amadou Diouf et son invité ont parlé de la société A3S de Cheikh Kanté, Directeur général du Port, qui officie au… Port. « Certains membres du régime du Président Macky Sall sont dans une logique d’accaparement de richesses sur le dos des Sénégalais », a pesté Birahim Seck.
En tout cas, ces révélations risquent de secouer le régime du Président Macky Sall déjà ébranlé par les affaires Pétro-tim et Arcelor Mittal.
Dimanche 22 Février 2015
Dakaractu




1.Posté par Pathetique le 22/02/2015 23:05
Au lala ! Que de mensonge , que de pure mensonge. Citez ces noms comme des actionnaires est une tres grave accusation et ces messiers peuvent vous traduire en justice. Encore une fois au senegal le ridicule ne tue pas , vous ne connaissez rien en affaire et vous vous mettez a inventer et créer des mensonges de toutes pièces . Sachez que sur ce dossier , il s’agit d’un contrat d’achat d’éclecticité. Africa Energy investi 300 milliards pour installer sa centrale avec ses partenaires indiens et vend l’électricité à la Senelec à 66 FRANCS. C’est comme Kounoune Power, le cental de Taiba Ndiaye en construction et la central de Sendou. Reveillez-vous bon sang , il n’y a rien du tout dans ce dossier.

Ce Baba Aidara ne maitrise meme pas ce qu’il dit, va étudier l’article 76 du code des marchés publics. Du temps de Abdoul Mbaye , la senelec avait meme saisi le premier ministre Abdoul Mbaye pour arbitrage et celui ci avait donné gain de cause a Pape Dieng. Ce gré a gré est fait dans la transparence

2.Posté par babs le 22/02/2015 23:18
Le vrais voleurs sont Macky et son staff

3.Posté par Rom le 23/02/2015 01:11
desolé M Ibrahima Fall, vous mentez quand vous dites que le delit de blaspheme n existe pas en France.

Le Larousse définit le blasphème comme une « parole ou un discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré ». En France le délit de blasphème n'existe plus depuis la Révolution. Il a été supprimé du droit français par les articles 10 et 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, avant d'être réinstauré sous la Restauration puis de nouveau définitivement supprimé par la loi du 29 juillet 1881 relative à la liberté de la presse. Du point de vue du droit commun français, une caricature, même irrespectueuse, ne peut donc être un blasphème.
Il n'y a qu'en Alsace-Moselle, terre concordataire qui n'est pas soumise à la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat de 1905, que le blasphème est reconnu comme un délit. L'article 166 du code pénal local – hérité de la législation allemande – relatif au blasphème énonce :



En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/02/17/charlie-hebdo-peut-on-invoquer-le-delit-de-blaspheme-en-france_4368062_3224.html#FStsvMkArf1cO1vE.99

4.Posté par Niit le 23/02/2015 08:12
Birahim le petit politicien de Guédiawaye qui sort finalement de son trou après avoir été laminé aux locales. Continues de parler et d'exister via les sites internet qui vont tendre la main à l'État

Vous avancez des noms sans aucune vérification. Quand on vous assigné en jstice, vous vous débinez en parlant de reglement de comptes politiques.

Journalistes ou pigistes, respectez vos signatures. Vous espérez que ce fichu code de la presse sera voté avec de pareilles énormités.

Pffff

5.Posté par bistrot le 23/02/2015 14:27
Moi Baba Aidara m'a déçu quoi. le hasard a fait que je connais assez bien ce dossier et rien de ce qu'il avance n'est vrai. Le plus grave c'est qu'il cite des noms de gens qui n'ont rien à voir dans ce dossier. Je ne sais plus à quel jounaliste se vouer. je croyais qu'il était sérieux, ndékétéyo c'est un chasseur de primes manipulé par des hommes tapis dans l'ombre. Ou alors il crache le faux pour avoir le vrai. C'est dommage. Je ne suis pas avec Macky et je ne le serai jamais mais là Baba est dangereux quand même

6.Posté par YACINE SENE le 23/02/2015 17:09
Africa Energy cette société ne peut pas résoudre le problème de l’énergie au Sénégal puisqu’elle est née le 28 février 2013 et n’a que 6 mois d’existence avec un capital de 10 millions en ayant signé un contrat de gré à gré de 300 milliards avec l’état du Sénégal, nous pensons que c’est un scandale et nous allons dénoncer cette supercherie

7.Posté par mario le 23/02/2015 17:14
cessez vos enfantillages, il s'agit du senegal,et ces accusations sont d'une extréme gravité

8.Posté par Baye le 23/02/2015 18:32
Pathetique, vous l'êtes vraiment. Il n'est pas question d'un doute sur l'intention de produire et de vendre de l'électricité à la Sénélec, mais plutôt de la société Africa Energie elle-même qui n'existe pas au moment où l'Etat du Sénégal lui accordé un marché de 300 milliards F CFA. C'est aussi simplement que ça.

9.Posté par kolere le 23/02/2015 21:52
jamais de mémoire de sénégalais un tel scandale n'a existé au sénégal.
le ministre aly ngouille ndiaye dont on louait les qualités quand le journal "REGARDS" vient de montrer sa véritable face. après Mittal, voilà un autre scandale national.
au plan local, le ministre maire a s'illustre par des sorties rageuses et incorrectes vis à vis des populations.
une exploitation nébuleuse du LUMA avec des tentes acquises on ne sait comment
des taxes recupérées par des conseillers municipaux à la place des agents recrutés à cet effet
la recupération de terrains attribués à des fils du terroir à son profit
la suite à la prochaine sortie pour d'autres révélations
je vous invite à répondre

10.Posté par tiey le 24/02/2015 00:48
waji mome si scandale rek lagnoukoy dégue

11.Posté par ekon le 24/02/2015 11:24
Héééé ! ne nous pompez pas l'air. vous savez très bien que ce qu'a dit Baba Aîdara est bien vrai. Ce sont des voleurs qui ont été pris la main dans le sac. ils vont tout faire pour se volatiliser dans la nature. Mais c'est trop tard, nous allons suivre l'affaire pas à pas. Pathétique, tu en fait partie, prends tes garde.

12.Posté par Makhou D le 24/02/2015 11:25
Baba Aidara s'est complétement fourvoyé dans cette affaire, de bonne foi, j'ai envie de dire. Mais il faut simplement constater que c'est un ignorant imprudent, incapable de se maitriser face à l'inconnu.
La chronologie des dates qu'il expose est juste, mais il ne sait pas qu'en matière de finance project de ce type c'est la procédure normale. on signe une manifestation d'intérêt et on demande à l'entreprise étrangère d'être en joint venture avec une société de droit sénégalais qui va être crée, c'est vraiment tout le process.
Pour les coordonnés téléphoniques utilisés, c'est la société étrangère qui est actionnaire majoritaire de Africa Energy, qui est en même temps actionnaire aux ICS qui a utilisé provisoirement l'adresse des ICS.....

13.Posté par Fa le 27/02/2015 01:24
C'est la merde dans notre pays. On doit arreter les marchés gré á gré c'est comment ça old parvienent à délapider les derniers publics. Comme un ministre peut signer un contrat de 300 milliards à une compagnie fictive. L'affaire est louche et merite d'être suivie de trés pret. Le ministre a des contre à rendre au peuple senegalais. Quand à Mr Aidara, je le felicite au moins il fait son métier de journaliste contrairement aux autres qui nous saoulent de politique matin, midi, et soir. Il est grand temps que chaque elu, les membres du governement sachent qu'ils doivent expliquer tout action qu'ils prennent dans l'exercise de leur fonction.
Accountability is what is lacking in Senegal.

14.Posté par verdik le 05/03/2015 02:19
keum de rire wa ils veulent djékhal notre pauvre senegal NOOOOoooon eupna Aprés Macky qui crit au voleur alor que juste ss c pied il p attrapper sn Voleur de frére ! et on pense aller loin vec s pay Doule way.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016