Aminata Touré, une suite logique de collaboration avec Macky Sall.


Aminata Touré, une suite logique de collaboration avec Macky Sall.
DAKARACTU.COM Le nouveau Premier Ministre, Aminata Touré est véritablement un élément clé du dispositif de Macky Sall. En effet, elle a participé à la rédaction du programme Yonnu Yokkuté, avant d'être propulsée directrice de campagne du candidat Macky Sall lors de la présidentielle de 2012. Au moment de la constitution du nouveau gouvernement, il lui avait été confié le poste le plus exposé au regard de la forte attente populaire pour le recouvrement des biens mal acquis.
Ainsi donc, c’est une ancienne fonctionnaire internationale qui arrive à la Primature, rompue aux arcanes administratives et politiques. Mimi Touré est vigoureuse et volontaire, et elle l’a prouvé à suffisance à la tête d’un ministère sensible qui a longtemps été sous les feux de la rampe. La Primature devient politique après un intermède technocratique...
Dakaractu2




Dimanche 1 Septembre 2013
Notez


1.Posté par daay le 01/09/2013 21:48
C'est nul et c un échec d"avance

2.Posté par Atypico le 01/09/2013 22:20
J'ai tendance à voir dans ce changement de premier ministre, l'échec défiinitif de Macky et de BBy a définir et tenir un cap politique, économique et social défini. Par manque de vision générale, par manque d'assise électorale, par manque de personnnel compétent. Macky a passé l'essentiel de son tempsjusqu'ici à récompenser et chercher à acheter la passivité de ses allliés rendant ainsi la rupture d'avec la façon de s'enrichir des hommmes détat et de leurs proches, impossible. Il a essayé de masquer son renoncement de fait à cette rupture qui était l'axe du "tout sauf Wade" et donc de sa victoire, en lançant la chasse aux biens supposés mal acquis. Il a mis quelques second couteaux en prison ainsi que le fils naturel de Wade, que son père voulait mettre sur le trône et qui cristallisait le rejet des populations de l'arbitraire Wadiste. Mais les négociations avec certains voleurs en cols blancs, l'oulbli d'enquêtes sur d'autres leaders, de BBY notamment , comme son incapacité à justifier "moralement" son propre enrichissement sous Wade, l'ont décridibilsé aussi sur ce chapitre. Nommer Mimi Touré qu'il avait chargé de nourrir les médias de ses exploits contre l'enrichissement illicite, raisonnne donc à mon sens 1 comme une fuite en avant dans la fiction de la quête des milliards volés par les fidèles de Wade, et 2 comme l'aveu qu'il n'a personne à ses côtés capable de tenir un gouvernement traitant efficaceent et honnêtement des affaires économiques et sociales , vitales pour le pays. Si cela se confirme, c'est une instabilité politique et sociale grave que nous allons connaître jusqu'en 2017. A vérifier ...

3.Posté par olop le 01/09/2013 22:30
mimi



Dans la même rubrique :
Samuel Sarr libéré

Samuel Sarr libéré - 01/10/2014