Amadou Makhtar Mbow nommé président d'une commission chargée des institutions de la République.


Amadou Makhtar Mbow nommé président d'une commission chargée des institutions de la République.
Le chef de l’Etat, Macky Sall, a annoncé, vendredi à Dakar, la mise en place d'une commission qui sera dirigée par Amadou Makhtar Mbow et dont l'objectif sera de revoir et de consolider les institutions de manière durable, pour rendre aux citoyens "la plénitude de leurs droits".

"Je vais mettre en place une commission dirigée par Amadou Makhtar Mbow qui sera chargée de revoir les institutions et les réformes institutionnelles, afin de consolider de manière durable nos institutions, garant d’un Etat de droit’’, a dit le Président de la République.

Macky Sall présidait à l’hôtel King Fahd Palace (ex-Méridien Président) la première édition de la Journée des institutions axée sur le thème : "Le rôle des institutions dans le renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie"

La commission dirigée M. Mbow, président des Assises nationales et ancien ministre de l’Education sous le règne du président Senghor, va impliquer l’opposition, la société civile, les universitaires et les chercheurs’’, a expliqué le chef de l’Etat.

‘’Nous voulons rendre aux citoyens la plénitude de leurs droits, et pour cela, tant de réformes doivent être faites pour relever les défis nouveaux dans les cinq prochaines années’’, a-t-il dit.

Selon Macky Sall, ‘’relever ces nouveaux défis nécessitent également l’engagement et la disponibilité des spécialistes de l’environnement, de la sécurité et de la diplomatie pour lutter contre le trafic de drogue et d’armes.’’

‘’Nous devons ouvrir les chantiers du dialogue avec les citoyens, et cette journée est une occasion pour réfléchir sur la future réforme des institutions garantes de la sécurité et de la stabilité d’un Etat, d’une nation’’, a poursuivi le chef de l’Etat.

La cérémonie d’ouverture de la première édition de la Journée nationale des institutions sera suivie d’un vernissage d’une exposition photographique sur ‘’l’évolution des institutions’’ sénégalaises.

Un panel sera ensuite organisé, au siège du Conseil économique et social (CES), sur ‘’le rôle des institutions dans le renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie’’.
APS

Vendredi 14 Septembre 2012



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

23.Posté par ayalla le 17/09/2012 11:31
oui il peut ètre une personnalitè honoraire il a 90 ans tout de mme combien de compatriote compètent peuvent faire ce boulot Macky soit moin politique tu sait k ce n'est un prti ki ta èlu

22.Posté par ayalla le 17/09/2012 11:30
oui il peut ètre une personnalitè honoraire il a 90 ans tout de mme combien de compatriote compètent peuvent faire ce boulot Macky soit moin politique tu sait k ce n'est un prti ki ta èlu

21.Posté par MBAY le 17/09/2012 04:14
JAURAIS AIME QUE WADE RESTE ENCORE AU POUVOIR POURQUOI ALORS LE METTRE ALA PORTE POUR SON AGE AVANCE ET METTRE QUELQUN DE PLUS VIEUX QUE WADE .MAACKY TU ES VRAIMENT IGNORANT OU TU FAIS DU MA TAYE.TU ETAIS AU BERCEAU ALORS QUE MBOW ETAIS AUX AFFAIRES.OU TE CON OU TU FAIS DE PARTAGE DU GATEAU.SO PARE RAPPEL WADE ET FAIS DE LUI VICE PRESIDENT

20.Posté par wawade le 15/09/2012 23:17
Et pourquoi ne pas nommer wade pour diriger cette commision. Il a le profil non???

19.Posté par Denise d'Erneville le 15/09/2012 18:16
Facebook
Si c'était en d'autres circonstances, j'aurais applaudi et trouvé normale une telle nomination. Mais pour une question de logique et d'honnêteté intellectuelle, j'ai du mal à comprendre que les nouveaux dirigeants puissent, après avoir mené toute une campagne autour de l'âge du Président Abdoulaye Wade qu'ils déclaraient "Trop vieux et qui n'a plus toute sa tête à 85 ANS", mettre aujourd'hui, à la tête d'une Commission d'Evaluation des Institutions, son AINE qui a 90 ANS. La démarche est discriminatoire et ne respecte pas le parallélisme des formes. Mais si c'est une question de PROFIL, M. Mbow autant que M. Wade sont deux illustres Sénégalais dont nous sommes fiers et que nous respectons : deux symboles de notre nation que nous aimons et vénérons

18.Posté par Cayor le 15/09/2012 10:10
Il est impératif que Le Président fasse une pause avec des nominations tout azimut qui font penser à un pilotage à vue; le peuple va vite comprendre que c est le parti socialiste (qui est qui n'a rien fait pour le Sénégal pendant 40 ans) qui est revenu au pouvoir. Et là le réveil sera dur.!!!

17.Posté par Alassane Oumar BA le 14/09/2012 23:52
Tres franchement, je ne suis pas d'accord avec le choix de Monsieur le President de la Republique meme si c'est a lui et a lui seul que la Constitution de notre pays donne la prerogative de nommer a tous les emplois civils et militaires. A plus de 90 ans, Tonton Amadou Moctar MBow a droit a un repos merite. Un pays comme le Senegal avec les eminents constitutionnalistes comme El Hadj MBodj, Papa Demba Sy, Ismaila Madior Fall et Sall, avec d'autres eminents professeurs comme Mamousse Diagne, Souleymane Bechir Diagne et autres, ce pays ne manque pas de cadres de qualite pour diriger une commission chargee des institutions de la Republique. Je reste convaincu que tous nos compatriotes auraient accepte la nomination de chacun de ces hommes de qualite,

16.Posté par tweet le 14/09/2012 23:26
Mais attendez !
Je n'ai rien contre M. Mbow mais c'est pas lui qui a fêté ses 90 ans l'année dernière ???

15.Posté par abdoulaye wade le 14/09/2012 22:43
on me reprocher de quitter a cause de mon age et maintenant le vieu d la scene politique a sa part du gateau mamemamemamemamemamemamemamemamemame amadou mactar mbow

14.Posté par L''Arc-en-Ciel le 14/09/2012 22:35
C'est vrai LEUZ, vive le Sénégal des compétences, et tu as raison de dire que malgré tout, il y a quand-même des gens au PDS, on a besoin de toutes nos compétences.... Ces valeureux hommes du PDS, quoique rares, ont pu résister .....

13.Posté par sidi le 14/09/2012 22:33
c une farce de la part de notre cher president.La mise en place n'obeit pas o exigeances d'un etat de droit pourkoi une commission( le conseil economik et social ne pouvait il pas jouer ce role?) alors mes chers amis amis restons vigilant. personne ne remet pas en cause les competences jadis de mr Mbow mais franchement il est à la retraite

12.Posté par L'Arc-en-Ciel le 14/09/2012 22:30
Alternance générationnelle au diable ! Alternance générationnelle "si pot"...; Vous nous faites chier avec ce terme ! D'hypocrites rêveurs, avec des diplômes falsifiés qui n'attendent que d'être nommés à des postes pour goûter "au plaisir"... Paresseux, opportunistes, à chaque nomination, vous êtes déçus parce que vous attendiez d'entendre votre nom...
Nul ne peut plus douter de la bonne foi de Macky Sall de constituer "une dream team" pour réorganiser ce Sénégal perverti par une bande de prédateurs. C'est fini, vous autres politiciens, faux intellectuels, marabouts maîtres chanteurs, vous n'avez plus qu'à vous mettre au travail, si non vous mourrez de faim.
Que Macky constitue un gouvernement de jeunes puis il s'entoure de sages comme Dansokho, Bathily, Niasse, Mbow, de spécialistes comme Babacar Touré, Aliou Fall, Latif Coulibaly.... de grands économistes comme Amadou Kane, plusieurs fois lauréat du prix du meilleur banquier africain ou Abdoul Mbaye.........
Ces gens n'ont rien à lui apporter politiquement, si non il aurait choisi des gens de l'APR... A cette allure Macky Sall pourrait bien nous faire oublier Sankara.
Mais son plus difficile chantier sera de faire face à une population habituée à l'escroquerie, à la forfaiture, à la corruption, , au détournement, à la prévarication..... il n'y a qu'à prendre exemple sur les commissions de distributions des semences et des engrais, ou au soutien aux populations sinistrées des inondations.. De bonne foi on leur apporte de l'aide et ils détournent tout;....

11.Posté par leuz le 14/09/2012 19:51
Amadou Makhtar Mbow est un homme d'expérience , de consensus et un rassembleur. Macky vous avez fait un excellent choix.

Primature : Abdoul MbAYE
Assemblée Nationale : Moustapha Niasse
CNRA: Babacar Touré

Vive le Senegal de competences et des hommes d'experiences.

Meme si dans le PDS, nous pouvons trouver des Hommes de valeur, il faut aller les chercher

10.Posté par Alcatraz le 14/09/2012 18:56
Bravo macky . Tous ces gens qui crient sont des wadistes aigris. Continu à t entourer d homme de valeur qui n'auront pas de gêne à te dire la vérité s il le faut. Pas comme les léche cul genre iba dernier .

9.Posté par corruption le 14/09/2012 18:40
Rien de concret. Je vous dit que jusqu'à présent les chefs d'entreprises sont obligés de sortir de l'argent pour recevoir leur paiement du trésor public. Ils en parlent ouvertement à tous les prestataires de service auprès de l'Etat.

8.Posté par BOUNKATAB le 14/09/2012 18:27
JAMAIS VU D'ESPRITS AUSSI NEGATIFS. A CHAQUE NOMINATION DU PRESIDENT, C'EST UNE LEVEE DE BOUCLIER INSENSEE. SANS CONNAITRE LA DUREE DE VIE DE CETTE COMMISSION, ON PARLE DE PART DU GATEAU.CETTE COMISSION PEUT DURER QUELQUES MOIS SANS REMUNERATION ET SEULEMENT DES FRAIS D'ORGANISATION.AUCUN PROJET NE PEUT PRENDRE CORPS SANS REFLEXIONS. CES REFLEXIONS SONT CONFIEES A DES SPECIALISTES.UN DES BOULOTS D'UN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, C'EST DES NOMINATIONS.VOUS AVEZ ELU MACKY ET PAS UN AUTRE, LAISSEZ LE DEROULER ET S'IL FAIT DES CONNERIES, FAITES LE DECOMPTE ET RENVOYEZ LE A SES PENATES.

7.Posté par A.M.GNINGUE le 14/09/2012 18:16
Le chantier democratique mondial est loin de sa cloture.On s'est rejoui du Regain democratique de l'ultime decennie du dernier siecle theorise par le Professeur Ravel,et celebre par la Revue Americaine Freedoom at Issue sous le vocable d' ''Euphorie democratique'' qui s'est pousuivie emjambant le nouveau siecle jusqu'au printemps arabe.L'Afrique,le Senegal en particulier qui detient quoi qu'on dise le fanion et arbore le brassard de capitanat de la Democratie sur le continent,doit assumer ce leadership et poser des actes au Rendez vous du Donner et du Recevoir autour du systeme politique le moins mauvais au monde aux fins d'amorcer justement la Rupture essentielle sur le plan politique du Quinquenat de Macky SALL:la reforme institutionnelle qui devrait verrouiller a jamais l'ordonnancement juridique charniere de notre valeureux pays.De l'audace et du sens du concensus sont apodictiques dans cette mission,ce qui explique sans doute le choix de mon "homonyme '',le doyen M'BOW.Les reserves requises par ma fonction me prohibent de faire des propositions qui feraient bondir ou grincer des dents,mais je voudrais seulement m'arreter sur une scorie democratique qui m'egratigne voire me torture tant:la Reforme du Conseil superieur de la Magistrature(si tant elle sera point d'ordre du jour) qui devrait etre l'apport majeur du Senegal dans cet exercice de la Commission qu'observeront a n'en pas douter les ferus de la chose democratique dans le concert mondial.Oh! il nya point de hasard c'est du MBOW de l'UNESCO dont a presentement besoin le Senegal pour entrer dans l'Histoire.Dommage que je n'ai pas voix au chapitre! Transmettez a Macky mes felicitations pour cette initiative que j'attendais franchement pour applaudir en juriste le nouveau pouvoir....sur le plan juridique.

6.Posté par grave le 14/09/2012 17:58
OUUUUFFFFFF enfin MAME MBOW obtient sa part du gateau dison kil le "merite" bien il a sacrifier son courousse pour tuer wade
nite kou gnoul mo beugue ngour waye

5.Posté par meissa le 14/09/2012 17:49
voilà ce que c'est la rupture. On décrie wade pour son age et on fait venir son grand frere aux affaires, ah ils avaient tous faim

4.Posté par Né vers 1939 le 14/09/2012 17:40
L'actuel président est jeune, il ne connait pas l'histoire politique du pays. Tout ce qu'il sait de cet homme c'est qu'il était secrétaire général de l'unesco. Normal parce que l'homme Mbeuw se présente comme tel et s'en arrête là.
Il fait fi de son passé de ministre de l'éducation. Car il fut l'un des pires ministres de l'éducation du pays. Monsieur "Jallarbi" ne me démentira pas même si aujourd'hui il se limite à ne dire que du positif sur monsieur Mbeuw.
Monsieur Mbeuw a été limogé par Senghor pour incompétence.

Maintenant de quelles réformes institutionnelles nous parle-t-on????????????????
- Réduire la durée du mandat présidentiel à 5 ans;
- Réformer le mode d'élection des députés en supprimant le RAWW GADDU et en réduisant le nombre de députés de la liste nationale;
- Réviser le statut du ministère de la justice;
- Revoir la composition et la nomination des juges de certains organes judiciaires;
- Réformer les collectivités locales et revaloriser la fonction d'élu local
etc........... Nous n'avons pas besoin d'une commission spéciale pour ça.
Cette réflexion peut être menée par la délégation à la réforme de l'état et à l'assistance technique.

Recenser le nombre de commissions spéciales dèjà créées et celles à venir, leur budget égalera celui du sénat!!!!!!!!!!

1 2


Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016