Amadou Ba, ministre de l’économie, des finances et du plan : « Le budget a été établi cette année à 3 360 milliards, soit 338 milliards de hausse »


Amadou Ba, ministre de l’économie, des finances et du plan : « Le budget a été établi cette année à 3 360 milliards, soit 338 milliards de hausse »
Après l’adoption du projet de loi de finances de la gestion 2017, le ministre de l’économie, des finances et du plan, Amadou Bâ  s’est permis de faire un bilan concernant le nouveau budget. Ainsi, après son face à face avec les députés, le projet de loi de finances de la gestion 2017 a été adopté.
Compte tenu des enjeux, ce budget permettra au gouvernement de faire le point sur le développement économique récent et d’engager avec la représentation nationale un dialogue.
« C’est un budget historique à tout point de vue. Nous avons parlé de record, le budget a été établi cette année à 3 360 milliard soit 338 milliard de hausse par rapport à la LFI passée. Ce qui est important sur ce budget, c’est un budget qui va consolider la croissance parce que jusqu'à présent on était dans une optique de rationalisation de dépense. On était dans une optique de maintenir les agrégats. Aujourd’hui, il va falloir faire plus avec une croissance qui est estimée à 6,8%. Cette année, nous attendons une croissance de 6,6%, l’année dernière nous avons réalisé une croissance de 6,5% et nous sommes très loin de la période où le Sénégal était habitué à une croissance moyenne de 3%, nous avons même vu une croissance de 1,5% ce qui est inférieur au taux démographique en 2011. C’est aussi un budget qui va avec un déficit budgétaire maîtrisé. Nous sommes partis de 6,7 et nous avons réduit le régime budgétaire de trois points », a déclaré Amadou Bâ.
A l’en croire, la partie investissement joue un rôle essentiel dans le fonctionnement outre les dépenses courantes. Rajoutant, il explique : « C’est 1 228 milliards d’investissement c'est-à-dire plus de 17%, or ce pays est habitué en période pré-électorale de renforcer ce fonctionnement au détriment des investissements. Mais l’optique du Président est de renforcer les investissements, mais surtout de veiller à ce que l'investissement soit réel. Ce qui permet de rendre l’investissement efficace il faut qu’il puisse participer à la croissance et à la formation brute du capital fixe or nous avons beaucoup de capital dans l’investissement. Nous avons des projets très clairs et  structurés qui sont régionalisés. C’est une première de partir du budget  et de savoir exactement ce que le gouvernement désire dans chaque localité. Cela est important car nous somme disposés à entretenir le débat économique, le débat sur les réalisations. Certes tout n’a pas été fait, mais fondamentalement des avancées significatives ont été connues sur beaucoup d’aspect et c’est ce qui faut aujourd’hui : la reconnaissance de la communauté internationale parce que nous disons exactement que c’est 272 conventions qui ont été signées. »
Dimanche 27 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :