Amadou Ba, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan : « Nous pensons que ces pays réfractaires vont pouvoir rejoindre le cercle des pays ayant signé ou étant prêt à signer les Ape »


Amadou Ba, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan : « Nous pensons que ces pays réfractaires vont pouvoir rejoindre le cercle des pays ayant signé ou étant prêt à signer les Ape »
« L'union européenne est la première puissance économique du monde. C'est notre premier partenaire économique, aujourd'hui. Il faut qu'on s'accorde sur le fait qu'on doit, aujourd'hui, évoluer ensemble, qu'on essaie d'avoir des relations beaucoup plus équilibrées. Aujourd’hui, nous devons, en tant africain, en tant que ACP, essayer de poser le problème de l'équilibre dans nos relations commerciales pour que nos produits soient correctement valorisés. Il faut qu'on travaille sur la transformation structurelle de nos économies et faire beaucoup plus de valeur ajoutée chez nous. C'est ce qui nous permettra de pouvoir participer de manière effective au commerce international. On travaille sur le marché commun africain aussi. Au niveau de l'UEMOA, nous avons fait des avancées très significatives. Au niveau de la Cedeao, nous venons de mettre en œuvre le tarif extérieur commun. Nous travaillons sur les autres aspects de l'intégration pour améliorer la circulation des personnes et des biens. Il n’y a que deux pays (Nigeria et la Gambie) à qui ont refusé de signer les APE. Nous pensons que ces pays très prochaine- ment vont pouvoir rejoindre le cercle des pays ayant signé ou étant prêt à signer les Ape. » Le monde est en train de changer. Il faut qu'on accepte de changer avec le monde. Le problème ce n'est pas les Ape. Nous avons bien discuté entre pays africain et nous avons vu ce qu'il y a lieu de faire. »
Vendredi 29 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :