Alynard N'diaye sur les 17 milliards de Karim Wade : « La conférence de presse des avocats de l’Etat a été organisée par un cabinet sous contrat avec Macky »


Alynard N'diaye sur les 17 milliards de Karim Wade : « La conférence de presse des avocats de l’Etat a été organisée par un cabinet sous contrat avec Macky »
Alinard N'diaye le coordinateur du mouvement « Libérez Karim » pense que 17 milliards de francs prétendument récupérés par l’Etat du Sénégal ne constituent rien d’autre en fait que de la «manipulation», un «mensonge d’Etat» pour tromper l’opinion, mais également une manière de préparer la campagne pour le référendum.
Par contre, selon ce proche de Karim Wade, les avocats et Antoine ont pu rapatrier des montres en panne ainsi que d’autres objets qui se trouvaient dans l’appartement.  Il y a aussi ce qui se trouvait dans les comptes de Bibo Bourgi à la Julius Bank à Monaco. « Ce qui leur fait mal, c’est qu’ils n’ont pas encore réussi à recouvrer l’argent qu’ils ont dépensé jusque-là depuis le début de la procédure. »  
D’ailleurs indique-t-il  «la conférence de presse a été organisée par un cabinet sous contrat avec Macky». « Je me demande combien l’Etat a dépensé pour l’organisation de la conférence de presse à Paris. Parce qu’en réalité cette conférence de presse a été organisée par Madame Patricia Balme qui a son cabinet à Paris et qui a un contrat avec Macky Sall pour gérer sa communication. C’est elle qui a organisé la rencontre avec la presse. C’est sûr que beaucoup d’argent a été dépensé compte non tenu des frais pour les avocats, les voyages en première classe, les frais d’hôtel…».
Si l’on en croit le coordonnateur du mouvement «Libérez Karim», ces montants annoncés dans la presse est une manipulation. «C’est un mensonge d’Etat ! C’est de la manipulation qui est faite dans un contexte bien choisi de campagne pour le référendum du 20 mars. Ils veulent faire de Karim Wade leur thème de campagne». «Je les défie de donner les comptes dans lesquels se trouve cet argent. Ils ne les montreront jamais. Ce qui s’est passé est écœurant. C’est de la manipulation avec comme chef d’orchestre Antoine Diome. De Procureur Spécial, il a été nommé agent judiciaire de l’Etat pour terminer le sale boulot. Antoine Diome est l’ami intime d’Abdoulaye Sylla, qui a été désigné administrateur de AHS. Il est ami avec Marième Faye Sall et il n’y a pas longtemps il lui a donné le nom de sa fille».
Ensuite poursuit -il pas un seul franc appartenant à Karim Wade n’a été rapatrié ou plutôt il ne s’agit pas d’argent liquide. Il s’agit des biens de Bibo Bourgi, notamment deux sociétés, l’une c’est AHS et l’autre c’est Eden Roc. Et dans aucune de ces sociétés créées devant le notaire Patricia Lake Diop ne figure le nom de Karim Wade. Cependant, elles ont été imputées à Karim Wade. Il y a également deux appartements dont l’un appartient à Bibo Bourgi et qui se trouve Rue Meunier à Paris qui a été imputé à l’ancien ministre des Infrastructures et l’autre se situe toujours à Paris à la Rue Faisanderie. Selon Alinard Ndiaye cet appartement a été acheté par Karim à la suite d’un prêt à la Société générale de banque pour un montant de 250 millions de nos francs pour y loger sa famille. Cet appartement est présentement sous hypothèque. L’Etat devra payer les 250 millions pour lever l’hypothèque.
 
Jeudi 10 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :