Aly Ngouille Ndiaye en visite à la SEDIMA «Impossible de développer son économie en se basant sur des étrangers»


Aly Ngouille Ndiaye en visite à la SEDIMA «Impossible de développer son économie en se basant sur des étrangers»
La Sédima sollicite l’accompagnement de l’Etat sénégalais pour s’internationaliser. L’entre­prise qui a réalisé un chiffre d’affaires de 32 milliards en 2015 se dote de nouveaux investissements à cet effet. 

Le groupe Sédima, fournisseur des services d’agro-business, d’aviculture et d’immobilier, ambitionne de devenir une multinationale africaine. «Nous travaillons beaucoup sur cette transformation de structure qui nous permet de nous positionner dans différents pays», a fait savoir son président à l’issue d’une visite du ministre de l’Industrie et des mines sur les derniers investissements de la Sédima. Cette visite entre dans le cadre du Conseil des ministres décentralisé dédié à la région de Dakar. 

Babacar Ngom renseigne que la Sédima est déjà implantée au Mali et a fait plusieurs prospections dans certains pays africains comme le Congo Brazzaville. Le groupe est également très attendu en Guinée Equatoriale. «Cette volonté de nous internationaliser est réelle et nous sommes en train de procéder à la transformation structurelle pour accompagner cette internationalisation», a indiqué M. Ngom qui a demandé à cet effet au ministre Aly Ngouille Ndiaye l’accompagnement des pouvoirs publics dans ces pays favorables à son projet. «Nous sommes persuadés qu’avec l’accompagnement de nos pouvoirs publics, cette internationalisation va s’accélérer et s’intensifier», est-il con­vaincu. 

Le groupe Sédima a créé entre 300 et 400 emplois directs avec un chiffre d’affaires en 2015 de 32 milliards de francs Cfa pour 40 milliards d’investissements depuis 2012. Et selon son président, la couveuse de la Sédima n’a jamais été infectée contrairement à la rumeur qui courrait. Le président du groupe Sédima a ainsi reçu les encouragements du ministre de l’Industrie et des mines, Aly Ngouille Ndiaye, qui a promis le soutien de l’Etat à la Sédima à l’issue de la visite guidée. «Pour notre propre consommation, la Sédima et les autres Sénégalais de ce secteur sont parvenus à rendre le Sénégal autosuffisant avec la viande de poulet qui est de qualité», s’est félicité le ministre. A l’en croire, il est temps de pousser la Sédima à investir le marché de la sous région et même celui des pays du Golfe. «Aujourd’hui, l’Arabie Saoudite, en cette période de Hadj, l’essentiel de ses pèlerins mangent du poulet importé des pays qui ne sont pas forcément musulmans. Donc, je pense que c’est une nouvelle opportunité», indique-t-il. 

La première étape de la visite guidée d’hier a été l’abattoir en cours de réalisation à Ndiar d’un investissement de 11 milliards de francs Cfa. La meunerie de la Sédima, d’une capacité de 250 tonnes d’écrasés de blé par jour, qui a contribué, selon M. Ngom, à améliorer la qualité des produits, mais aussi à équilibrer le marché de la farine au Sénégal, a constitué la deuxième étape de la visite ministérielle. 

L’usine d’aliments d’une capacité de 300 mille tonnes par années et d’un investissement de 7 milliards a bouclé cette tournée du ministre de l’Industrie et des mines.

Piccmi.com
Mardi 19 Juillet 2016
Dakaractu




1.Posté par BELLE GUINEENE le 19/07/2016 15:17
BELLE GUINEENE AVEC UNE JOLIE FORME REUYE TATE MON FCBK CEST SIRENE DOUCE APPELEZ VITE AU 77 833 70 89 POUR MOMENT DE DETENTE



Dans la même rubrique :