Aly Nar N'diaye coordinateur du "MLK" : " Ce que Karim Wade m'a dit sur Macky Sall (...) Le Président et son gouvernement sont conscients du danger qui les guette avec ce phénomène Karim (...)"

Le coordinateur national du "Mouvement Libérez Karim" (MLK) est de cette race d'hommes qui ont vu le jour avec des principes chevillés au corps. A écouter Aly Nar N'diaye, pour ne pas le nommer, expliquer, extérioriser sa pensée, on sent que c'est une âme de conviction. L'homme inspire confiance, le respect mais également la curiosité. Entretien...


Aly Nar N'diaye coordinateur du "MLK" :  " Ce que Karim Wade m'a dit sur Macky Sall (...)  Le Président et son gouvernement sont conscients du danger qui les guette avec ce phénomène Karim (...)"
Dakaractu : L’actualité brûlante, c'est l'arrestation de vos "frères" et "soeurs" qui ont été mis au "frais" à la Place de l'Indépendance en cette soirée de Saint-Sylvestre. Que mijotiez-vous, "Karimistes"? On vous prête une tentative de saboter les festivités marquant la fin de l'année sur la Place de l'Indépendance. Que répondez-vous?

Aly Nar N'diaye : Vous permettrez de présenter, de prime abord, mes meilleurs vœux de nouvel an à l’ensemble de nos concitoyens, mais aussi à toute la grande communauté des karimistes du Sénégal et de la diaspora.
Oui je confirme cette vague d’arrestations de responsables karimistes d’hier, ce qui témoigne encore une fois de la situation d’exception que le Sénégal est en train de vivre en matière de régression démocratique, mais aussi de violations constantes et flagrantes des droits de l’homme depuis l’avènement de ce nouveau pouvoir. C’était une manifestation spontanée de responsables de mouvements karimistes qui s’étaient donnés rendez-vous sur cette mythique place pour fêter la fin de l’année à notre manière, en réclamant la libération de Karim Wade tout juste pour montrer à l’opinion qu’au moment où on fête cette fin d’année, un prisonnier est embastillé injustement à la prison de Rebeuss, le privant ainsi de passer ses fêtes avec ses trois filles, depuis trois ans maintenant. Et selon les informations en notre possession, le coup a très bien marché, parce que les populations présentes sur cette place ont unanimement scandé le nom de Karim en réclamant sa libération.
Je précise qu’il n'y avait aucun plan de sabotage ou d’acte de subversion prévu, mais comme nos amis d’en face sont devenus subitement frileux, il faut s’attendre à tout.
Heureusement que tout est rentré dans l’ordre, parce qu’ils ont tous étés libérés cet après midi (ndlr : l'itv a eu lieu hier Jeudi).


Dakaractu : Bizarrement, que pouvaient bien faire tous ces "Karimistes" arrêtés à la même place et au même moment? Vous ne pouvez pas nier que quelque chose se tramait?

Aly Nar N'diaye : Ecoutez, les karimistes ne sont pas des mauritaniens ou des nigérians, nous sommes des sénégalais à part entière qui avons des droits que la constitution nous confère, et parmi ces droits figurent celui de manifester nos mécontentements par tous les moyens légaux. C’est tout ce que nos amis ont fait hier et rien d’autre. Maintenant, nous venons d’avoir la confirmation que le camp du pouvoir est en train de paniquer, parce que même du fond de sa cellule Karim dérange et empêche certains de dormir tranquillement.

Dakaractu : Il nous revient que si Karim Wade n'a pas jusque là bénéficié d'une mise en liberté provisoire, c'est parce que quelque part, il constituerait une menace de trouble à l'ordre public. Que répondez-vous?


Aly Nar N'diaye : Oui, vous savez Karim Wade doit payer des honoraires à Macky Sall et son système pour lui avoir fait cette belle promotion politique mais surtout pour l’avoir réconcilié avec le peuple. Aujourd’hui, la popularité de Karim ne fait l’objet d’aucun doute. A tous les niveaux, les gens s’organisent dans le pays et à travers le monde entier pour le soutenir et se mettre à sa disposition pour les grands chantiers de reconstruction de ce beau pays que le Président Wade a laissé en 2012 entre des mains inexpertes.
Aujourd’hui, c’est une infime minorité qui se signale à travers les différents mouvements karimistes que nous sommes, mais je suis en mesure de vous dire que le peuple entier attend son vrai Président : Karim Wade. Allez dans l’intérieur du pays, dans les villages les plus reculés, vous verrez des concitoyens anonymes s’organiser pour le soutenir. Idem chez les différents foyers religieux du pays où il compte parmi ses souteneurs, les pans les plus importants et les plus crédibles.
Aujourd’hui, au vu des derniers développements, l’on se rend compte que Macky Sall et son gouvernement sont conscients du danger qui les guette avec ce phénomène Karim qu’ils ont fabriqué sur la base d’accusations légères et fantaisistes. Rappelez-vous le sondage de Juillet/Août dernier du cabinet indépendant Intercom qui avait placé Karim Wade à la tête du peloton des hommes politiques que les sénégalais préféreraient comme dirigeants.
En écoutant, lundi dernier le Président de la CREI, Henry Grégoire Diop donner son verdict sur la demande de liberté provisoire de Karim, on a eu mal parce qu’il a tout dit sauf du droit. Le dispositif de son arrêt de rejet peut se résumer en cette phrase : Karim, je ne t’accorde pas une liberté provisoire parce que vous constituez une menace à l’ordre public. Mais ce juge, son rôle c’est de juger des faits et des actes en rapport avec l’accusation, son rôle n’est pas d’apprécier l’ordre public ; c’est ce qui nous donne espoir avec le recours introduit par les conseils de Karim au niveau de la Cour Suprême, parce tout laisse croire que ces juges de l’excès de pouvoir vont le recadrer.
Vous savez, Macky Sall et la CREI ne peuvent pas justifier devant l’opinion nationale et internationale qu’après plus de 30 mois de traque des biens supposés mal acquis, que seul Karim WADE ait été arrêté. Aujourd’hui cette traque s’est avérée un échec patent parce qu’à ce jour seules quatre personnes sont en prison dans ce cadre. Ce qui confirme que c’était juste une opération de règlement de compte politique pour reprendre les mots du très courageux SG de la RADDHO. 


Dakaractu : Croyez-vous que Karim Wade est aussi blanc que vous "Karimistes" le faites croire; autrement dit, Wade-fils est-il si innocent?

Aly Nar N'diaye : On lui a attribué la propriété des sociétés AHS (Sénégal, Bénin, Guinée Equatoriale, Centrafrique), BMCE/BLACKPEARL, ABS, AN MEDIA et CD MEDIA, alors que les actes notariés, les registres des actionnaires, les résultats des commissions rogatoires internationales sollicitées par la commission d’instruction de la CREI attestent de manière incontestable qu’il n’a aucun intérêt dans ces sociétés. 
Les résultats des commissions rogatoires confirment que ceux qui figurent sur les actes notariés sont les bénéficiaires économiques ultimes. Prenons le cas des 29 comptes de Monaco dont on lui a imputé la propriété. Karim Wade n’a rien à voir avec ces 29 comptes; il ne connaît ni les propriétaires, ni les signataires, ni les mandataires, ni les bénéficiaires économiques et ne dispose d’aucun pouvoir sur ces comptes comme l’attestent de manière incontestable, les résultats des commissions rogatoires internationales adressées à Monaco par le Sénégal. 
Mieux, l'expertise ordonnée par la commission d’instruction de la CREI et réalisée par l’expert Abo Mbaye Sall de la société SCC confirme qu’il n’existe aucun flux financier entre ces comptes et celui de Karim Wade, comme d’ailleurs l’avait préalablement attesté la banque Julius Baër de Monaco. 
Aujourd’hui, la question que les gens doivent se poser est celle de savoir ce qui reste de l’immense patrimoine de Karim Wade, si on y enlève les 47 Milliards de Singapour, les Sociétés commerciales qu’on lui a attribuées et dont la plupart sont en faillite ou dépôt de bilan. Je vous informe que c’est la première fois que l’on juge quelqu’un pour une société qui est en cours d’évaluation comme  CD-MEDIA dont personne aujourd’hui ne peut dire sa valeur. 
La plainte de Paris qui était le "SANI TATIOU" du pouvoir ne nous a ramené que des bijoux d’une femme décédée, une montre en panne et quelques autres objets que n’importe quel cadre moyen sénégalais peut se payer ici même au Sénégal. Pour rappel, cette plainte a été classée sans suite par le Procureur AMSON du Parquet National financier de Paris, au mois de mai dernier.
Aujourd’hui, l’Etat a l’obligation de nous dire si réellement le jeu en valait la chandelle en payant grassement des avocats pour une plainte de Paris qui n’a rapporté que 40 Millions de Frs CFA. Les terrains dont on parle dans l’accusation sont pour la plupart des propriétés de l’Etat du Sénégal parce que ce sont des baux que ce même Etat a retirés depuis le lancement de cette procédure et pourtant, ils sont comptabilisés dans le patrimoine de Karim.
C’est une grande première mondiale de voir dans un procès qui se veut juste crédible et équitable des témoins à charge nommés administrateurs des sociétés ligueuses avec des salaires fixés par la juridiction de jugement ; c’est le cas de Me Mamadou Diop et Cheikh Tidiane N'diaye désignés administrateurs de AN MEDIA.


Dakaractu : S'il n'a absolument rien à se reprocher, pourquoi refuse t-il alors de répondre aux questions de la CREI?

Aly Nar N'diaye : Ce sont plutôt les officines du pouvoir qui doivent arrêter de manipuler l’opinion au sujet du silence de Karim Wade, parce que d’une part, il n’enfreint pas la loi, du fait qu’il est libre de répondre ou de ne pas répondre et d’autre part, cette attitude obéit à une cohérence dans sa ligne de défense. 
Pour rappel, nous sommes dans un procès où il s’agit de juger des faits qui concernent principalement un concitoyen en la personne de Bibo qui est le propriétaire réel de plus de 65% de ce patrimoine, qu’on veut injustement imputer à Karim tout simplement, parce que c’est son ami. Or par solidarité avec Bibo à cause de ses ennuis de santé, Karim avait publiquement supplié la Cour de laisser ce dernier aller se soigner et revenir et que pendant tout ce temps, il était disposé à rester en prison. 
Karim ne refuse pas de répondre ou de participer à la manifestation de la vérité, et maintenant que Bibo est de retour, vous verrez.


Dakaractu : Que vous inspire le limogeage du procureur spécial Alioune N'dao?

Aly Nar N'diaye : Le limogeage de ce dernier n’est que justice rendue, parce que si aujourd’hui le pouvoir s’est embourbé dans cette procédure contre Karim Wade c’est à cause de l’excès de zèle de ce Procureur qui n’existe qu’au Sénégal. Pour rappel, c’est ce Procureur qui dès le 17 Avril 2013 dans son réquisitoire introductif avait fixé le patrimoine de Karim Wade à la somme de 693 946 390 174 Frs CFA ; ce qui lui avait valu son placement sous mandat de dépôt le même jour. C’est ce même Procureur qui le 14 Avril 2014 dans un autre réquisitoire dit définitif fixa encore le patrimoine de Karim Wade à la somme de 340 143 514 165 Frs CFA, montant que la commission d’instruction de la CREI dans son arrêt de renvoi du 16 Avril 2014 a ramené à la somme de 117 037 993 175 Frs CFA.
C’est ce même Procureur qui a inventé, créé et monté de toute pièce à la dernière minute, le compte imaginaire de Singapour de 47 Milliards pour tenter de justifier le renvoi de Karim Wade en formation de jugement, alors que ce dernier n’a jamais été entendu sur ce supposé compte durant toute la phase d’instruction. 
Au vu de la manière inélégante dont il a été viré, l’on se rend compte qu’il a été sanctionné de la manière la plus vilaine; une première dans l’histoire judiciaire du Sénégal qu’un maître des poursuites de par qui tout est arrivé, soit viré de la sorte en plein procès.

Dakaractu : Ce procureur souvent contesté aussi bien par votre mentor que vous autres, ses partisans, est pourtant annoncé aux manettes de la Justice. Quel effet cela vous fait?

Aly Nar N'diaye : A ce sujet, nous n’avons aucun commentaire particulier à faire sur cette rumeur persistante. Et rien ne nous surprendra avec ce pouvoir, mais nous leur conseillons de réfléchir mille fois avant de nommer ce Aliou N'dao au poste de garde des sceaux pour la bonne et simple raison que c’est le principal responsable de cette situation de blocage. 

Dakaractu : Nous avons appris que ce n'est pas la cordiale entente entre vous mouvements "Karimistes", mais également que vous ne seriez pas vus d'un bon œil par vos "frères" et "soeurs" du Pds. Que répondez-vous?

Aly Nar N'diaye : Au niveau du MLK que je dirige, nous ne sommes pas dans des logiques de querelle ou de positionnement, parce que humblement, nous avons fait des choses visibles à travers le pays. Et nous nous réjouissons aujourd’hui de constater que chaque semaine un mouvement pro-Karim voit le jour à travers le pays; ce qui prouve que malgré sa longue détention de 21 mois, il demeure une alternative crédible pour demain. 
A ce sujet, les gens doivent relativiser parce qu’à ce que je sache, il n’y a aucune animosité entre les différents mouvements karimistes, qui il faut le souligner, œuvrent pour une même cause et pour un même homme. 
Seulement, les gens doivent se mettre dans la tête que demain, nous tous mouvements qui formons la grande famille des karimistes, allons nous retrouver dans une seule et même entité.
En ce qui concerne nos rapports avec le Pds, je vous dis tout de suite qu’ils sont au beau fixe; parce que la personne pour laquelle nous travaillons était membre actif jusqu’à son incarcération, de ce parti et de ses instances de direction. Nous sommes une force politique en appoint au Pds qui, à notre avis, ne pouvait se singulariser dans le combat exclusif pour la libération de Karim. Nous sommes en harmonie avec l’ensemble de ses responsables auxquels nous vouons le même respect et la même considération que Karim. Jamais, vous n’entendrez le MLK ou un de ses membres s’attaquer au Pds ou l’un quelconque de ses responsables.


Dakaractu : Vous personnellement, qu'est-ce qui vous a incité à soutenir aussi farouchement Karim Wade? Il nous revient que cet engagement des "Karimistes", noté depuis sa détention préventive ne serait pas gratuit. En d'autres termes, d'aucuns croient savoir que "vous êtes rémunérés"...

Aly Nar N'diaye : C’est un mois après son incarcération, après avoir constaté un vide dans le combat pour sa libération que nous avons eu l’idée de lancer la première pétition pour sa libération avec à la clef un site web et plus tard un mouvement (le MLK) très bien implanté dans le pays et composé essentiellement de personnes valeureuses qui n’ont jamais connu ou vu Karim pour la plupart.
Maintenant, les gens doivent aujourd’hui arrêter de stigmatiser les karimistes; on doit nous respecter comme des gens convaincus qui se battent les mains nues pour une cause noble ; celle de soutenir un prisonnier politique injustement mis en prison par un régime aux abois. 
Toutes ces vaillantes personnes qui se battent aujourd’hui à travers les différents mouvements, le font sans aucun moyen, mais le font par conviction et engagement. Dire que les karimistes sont payés pour ce combat, ressemble à une insulte pour toute cette communauté de combattants qui parcourent le pays de jour comme de nuit. Le pouvoir actuel doit prier pour que les karimistes n’aient pas de moyens, parce que si jamais les moyens étaient là, je vous jure que Karim ne ferait pas une semaine de plus en prison. 
Les gens doivent savoir sur l’honneur que personne ne gagne quoi que ce soit dans ce combat, parce que le principal concerné dont vous faites allusion, Karim Wade, il n’a plus aucune source de revenus, plus de salaire, ses comptes bancaires sont bloqués; donc, je pense sérieusement que ce n’est pas lui qui va payer des gens pour le soutenir.  
Aujourd’hui, le karimisme est bien une réalité dans ce pays comme l’a été le Sopi. Je peux même dire que le karimisme est devenu un courant très puissant et fort avec qui il faudra compter. Malgré notre dispersion, nos frontières dépassent de loin celles des partis politiques classiques. 
Et quel que soit le cas de figure demain, les karimistes auront leur mot  à dire sur le choix des futurs gouvernements de ce pays dans le cadre des renouvellements de mandat à venir.


Dakaractu : Dans quelles circonstances avez-vous connu Wade fils? Nous avons appris que vous êtes proche de lui….

Aly Nar N'diaye : J’ai connu Karim en 2001 par le canal de l’ex député Pds, Ablaye SY, qui me l’a présenté avec un ami commun à l’époque où je venais de quitter l’APJ/Jëf-Jël de mon grand frère Talla SYLLA qui a beaucoup joué dans ma formation politique depuis la JPA (Jeunesse Pour l’Alternance) jusqu’au Jëf-Jël.
Au fil des années, nous sommes devenus des amis au vrais sens du terme, il a partagé le bonheur, son savoir, ses idées et beaucoup de choses avec moi; raison pour laquelle, je m’efforce depuis deux ans à partager les difficultés qu’il traverse, quels que soient les conséquences et les risques. Humblement, nous avons renoncé à toutes sortes de propositions pour rester sur cette ligne que jamais nous ne quitterons. Un ami doit rester un ami, quelle que soit la situation du moment, parce que la vie c’est des hauts et des bas, je ne peux pas concevoir que quand c’est bon, on est ami, et quand les difficultés arrivent, on dit oui c’est un ami, mais ….. Comme l’a fait Cheikh Diallo, que personne dans le pays ne peut qualifier. Concernant ce dernier, je ne dirai pas que c’est un traître comme tout le monde ; mais à mon avis il doit être un malade mental en se comportant de la sorte avec son bienfaiteur, celui qui lui a tout donné; celui qu’il a magnifié sur tous les toits du monde, allant jusqu’à théoriser son destin présidentiel; parce que je suis témoin de tout.  
Karim Wade est un grand homme qui a été au cœur de l’Etat pendant 12 ans; il pouvait se mettre à déballer ou à menacer certaines personnes qui lui faisaient la cour en faisant le pied de grue devant son domicile de jour comme de nuit. Vous savez, ils sont nombreux ces anciens courtisans qui occupent aujourd’hui de grandes responsabilités dans le système actuel qui n’osent pas nous regarder dans les yeux au vu de la proximité qu’ils avaient avec Karim Wade.
Certains conduisent toujours des véhicules qu’ils ont acquis grâce à Karim, d’autres ont eu des bourses pour leurs enfants, des maisons, des terrains ou des prises en charge médicales etc... 
Et pourtant ces derniers sont devenus les plus acerbes dans leurs attaques contre Karim. Je vous cite quelqu’un comme Mahmoud Saleh; ce gars devait se souvenir des bons moments qu’il a passés avec Karim du temps de ses fameuses conférences hebdomadaires à travers le pays sur ses théories bidons de coups d’état couchés, rampants, dormants, debout et je ne sais quoi d’autre. Une personne comme lui avec tout son background politique, devrait user de tout son influence pour empêcher l’incarcération de Karim, non pas parce qu’il lui était proche mais tout simplement parce que cet emprisonnement de Karim n’honore pas Macky Sall. Prenons les cas de mon parent Me El hadji Diouf ou de Abou Abel Thiam; tous ses gens faisaient la cour à Karim et ont bénéficié de ses largesses. Et le moment opportun, le peuple sera informé. Tous ces messieurs là ont eu à signer des décharges….pour des aides et appuis.
Revenant sur ce que vous appelez une proximité, c’est vous qui le dites, parce que moi je ne calcule rien, je ne revendique rien, je tente seulement d’être un homme attaché à des valeurs comme l’amitié et la fidélité ; raison pour laquelle chaque jour que je me réveille en bonne santé, je ne n’œuvre que pour la libération de Karim, parce que c’est du gâchis pour la nation entière de mettre une personne de sa trempe en prison depuis 21 Mois. 


 Dakaractu : Quelle image forte ou anecdote gardez-vous de votre leader, qui reste vivace dans votre esprit?

Aly Nar N'diaye : (Hésitations) Karim est un homme de grande dignité, qui s’est bien adapté en prison. Il vit sa situation avec beaucoup de hauteur et de philosophie. Il est très courtois et respectueux de la personne humaine. Allez à la prison de Rebeuss, on vous dira que c’est un modèle, de par son comportement exemplaire; ce qui a surpris plus d’un!
C’est parce qu’il est digne, qu’après 21 mois de capture, personne ne l’a entendu rouspéter de quoi que ce soit et pourtant c’est un être humain comme vous et moi qui tombe malade mais, il a même honte que les gens soient au courant qu’il est enrhumé par exemple.
Qui est le père de famille qui ne craquerait pas à cause du fait que pendant deux ans et deux mois, vous ne pouvez voir ou entendre vos enfants. Qui est ce fils qui ne craquerait pas à cause du fait de ne pouvoir voir son père âgé qu’à travers ses déclarations à la télévision. A ce sujet, je vous informe que depuis novembre 2012, Karim n’a vu son père Abdoulaye Wade.
A mon avis, Macky SALL ne devait jamais laisser la CREI mettre aux arrêts Karim Wade. A deux reprises, au lendemain de son élection à la Présidence, Karim m’a dit au cours de discussions au sujet de ces poursuites contre lui, que jamais Macky Sall n’assisterait à ce qu’on l’arrête. Il me dira : Macky gère l’opinion et ses alliés, mais je suis convaincu de l’amour qu’il porte au Vieux et à notre famille.


Dakaractu : Quel est votre commentaire sur les affaires Mittal et Petrotim?

Aly Nar N'diaye : En arrêtant Karim Wade, on lui avait reproché d’avoir créé des sociétés dans des paradis fiscaux encore que pour son cas, comparaison n’est pas raison parce que nulle part, vous ne verrez dans l’un quelconque des actes notariés de ces 17  Sociétés commerciales le nom de Karim Wade ou d’un membre de sa famille. Ici pour le cas de Petrotim, il faut dire que c’est le notaire Moussa Mbacké qui a crée cette société  unipersonnelle appartenant exclusivement à Aliou Sall qui se trouve être le jeune frère du Président de la République. Si cette société était au nom d’un compatriote lambda, personne n’allait crier au scandale. 
Vous savez la morale ne voudrait pas qu’un Président de la République signe un décret qui a des incidences de milliards pour le compte de son jeune frère. Cela, Abdoulaye Wade ne l’a jamais fait pour feu son frère Moustapha Wade ou à Karim son fils. Abdou Diouf ne l’a jamais fait pour son frère Maguette Diouf. Il faut vraiment être Macky Sall pour le faire. L’affaire Petrotim est plus qu’un scandale : c’est une forfaiture.
Tout comme l’Affaire Mittal qui révèle plusieurs zones d’ombres avec une communication pas cohérente et menée parce que les gens en savent trop sur cette affaire. Comment et pourquoi dans un état organisé comme le nôtre, qui regorge des meilleurs cadres de la finance publique de toute l’Afrique, qu’on puisse verser autant d’argent dans le compte bancaire d’un avocat non sénégalais fut-il dans un compte CARPA. 
Pourquoi pour une affaire aussi sérieuse, l’Agent Judiciaire de l’Etat a été contourné et que des gens sont allés jusqu’à appeler au téléphone le Tribunal arbitral de Paris en imitant sa voix comme l’a révélé le dernier numéro de la Lettre du Continent. Voilà la somme des questions et interrogations qui confirme que nous sommes dans un vrai scandale.


Dakaractu : Votre réaction sur le discours de nouvel An du Président Macky Sall?

Pour dire vrai, je n’ai pas suivi le discours de nouvel An du président de la République, mais à entendre les commentaires relayés par la presse, ce discours avait tout l’air d’un non événement; parce que les mesures fortes que les sénégalais attendaient n’ont pas été prises en charge.
 
Vendredi 2 Janvier 2015
Dakaractu




1.Posté par biabah le 03/01/2015 19:16
Prendre en otage et gâcher la fête de fin d'année des sénégalais n'a pas de sens. La preuve votre voleur est toujours bien en prison. Votre karim wade ne vous connait mêm pas et n'a aucun respect envers vous. Lorsqu'on a rien à craindre on ouvre la bouche pour se défendre voilá où commence le manque de respect envers les sénégalais

2.Posté par iba sy le 03/01/2015 21:39
Ce gars a du temps à perdre en soutenant un Français ki a pillé nos maigres ressources en rentrant ici une fois son père a été élu.

3.Posté par ali le 03/01/2015 22:04
TU ES TOI MEME PLUS CAPABLE QUE KARIM.

4.Posté par nabou le 05/01/2015 03:27
félicitation et merci pour les informations que tu nous apportes sur Karim Wade

5.Posté par khady sy le 05/01/2015 11:22
Karim est loin d'être innocent. Bourgi est son complice. Je ne veux pas vous dire qui je suis, mais des malettes d'argent transitaient entre Karim et Bibo. Ils savent tous que ce sont des voleurs. Il sera difficile de l'attraper car avec le jet privé payé par le Senegal et jamais fouillé par la Douane il a pu tout placer dans les paradis fiscaux. Shame on Karim and Bourgi.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016