Altercation devant la MAC de Tamba, Barthélémy Diaz tire en l’air


Altercation devant la MAC de Tamba, Barthélémy Diaz tire en l’air
Une vive altercation a eu lieu mardi après 17h devant l’entrée de la Maison d’arrêt et de correction de Tambacounda entre le responsable des jeunesses socialistes, Barthélémy Diaz en compagnie d’un groupe, et des militants l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (UJTL), a constaté l’APS.

M. Diaz a tiré deux coups de feu en l’air entraînant la débandade des protagonistes.

L’incident s’est produit peu après 17 heures. Quelques éléments du commissariat urbain de Tambacounda sont intervenus plus tard.

Ils ont tiré des grenades lacrymogènes pour disperser les jeunes libéraux, parmi lesquels il y avait le responsable départemental de l’UJTL, Mamadou Bâ, ainsi que des habitants du quartier qui observaient, médusés, la scène.

’’Je suis venu voir un proche qui est dans la prison, si c’est votre mentor Bara Gaye (Sg de l’UJTL) qui vous a envoyés, je peux l’appeler au téléphone et vous le passer’’, a indiqué en wolof Barthélémy Diaz à un des gros bras de l’UJTL, venu apparemment interdire l’accès à la prison aux socialistes.

Devant l’intransigeance de l’homme en question, il ajoute : ‘’si vous voulez la bataille vous l’aurez’’. Un second de Barthélémy entre en jeu et bouscule l’homme. C’est alors la mêlée, Barthélémy Diaz dégaine son pistolet et tire deux coups en l’air.

Les gardes pénitentiaires sont sortis pour se regrouper devant l’entrée de la prison. Face à eux, Barthélémy Diaz vêtu d’une chemise blanche carrelée lunettes noires bien en place, et ses hommes sont debout à côté de leur voiture 4X4 garée sous un arbre.

Depuis samedi, date de transfèrement du leader de Convergence socialiste Maick Noël Seck à la Maison d’arrêt et de correction de Tambacounda, une vive tension est perceptible dans la ville.

Dimanche, des socialistes ont traversé le quartier Liberté jusqu’à la prison au cri de ’’libérez Malick !’’.

Lundi, un élève du lycée de Mame Cheikh a expliqué qu’ils ont été sortis de l’école par des militants de ‘’Y en a marre’’ qui réclamaient la libération du détenu Seck. Mardi matin, la police s’est déployée devant le lycée, pour faire barrage à un acte similaire.

( APS  )
Mardi 15 Novembre 2011




1.Posté par yak le 15/11/2011 19:31
Mais ce con de Barthélémy se croit où? Apparemment il veut être arrêté lui aussi pour essayer de montrer à l'opinion qu'il est un guerrier. Tu perds ton temps jeune homme tu n'aura que des bastonnades de la part de cette jeunesse consciente et prête pour la sauvegarde des institutions.

2.Posté par ba le 15/11/2011 21:23
il arrette tous ce qui ne veulent pas de wade ou les assasines de toute facon il faut beaucoup de morts et de prisonniers pour que la communaute international se mele et wade panique et degage c est pas les discours violent il faut passer a l acte

3.Posté par SECK le 16/11/2011 12:06
QU'ATTENDEZ-VOUS POUR PASSER À L'ACTE ba? J'APPRÉCIE BEAUCOUP LE COMMENTAIRE RESPONSABLE DE yak. BARTHELEMY DIAS SE CROIT ETRE INTOUCHABLE EH BEN IL SERA TRAHI PAR SON ARME!

4.Posté par niax2man le 17/11/2011 15:31
yennn ay fek nguene1 gars comme lui doit etre encourager car ces 1 bon citoyen qui reclame les droits de lhomme



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016