Alpagué et déféré au Parquet de Dakar : Les vraies raisons de l'arrestation du lutteur "Karimiste" Demba Dang


Alpagué et déféré au Parquet de Dakar : Les vraies raisons de l'arrestation du lutteur "Karimiste" Demba Dang
Connu comme un farouche défenseur de Karim Wade, le lutteur Demba Dang, n'est plus à présenter parmi les inconditionnels de l'ancien Président de la République. Répondant toujours présent aux interminables audiences de Karim Wade, ce lutteur servait, parallèlement de "bodyguard" à certains pontes. 
D'ailleurs, il a été mis aux arrêts par la Sûreté Urbaine de Dakar pour avoir illégalement servi de garde rapprochée au célèbre opposant Gambien Cheikh Sidya Bayo.
 
 
              Cravaté au Radisson et mis au "frais" à la S. U, Bayo libéré dimanche soir 
 
En effet,  suite à d'intenses investigations, entamée depuis l'ébruitement de cette affaire, Dakaractu est en mesure de révéler les vraies raisons qui ont conduit Demba Dang, son acolyte Oumar Dieng et le célèbre opposant Gambien Cheikh Sidya Bayo dans les lugubres violons du commissariat central de Dakar.
 
Tout est parti du recrutement de Demba Dang comme "bodyguard" par l'opposant Bayo. Ce dernier, qui séjourne depuis quelques temps au Sénégal, loge à l'hotel Radisson; ce depuis le 05 novembre dernier. L'opposant, connu comme un vrai pourfendeur de Yaya Jammeh, notamment à travers ses "tomahawk", se fait du sang d'encre pour  sa sécurité. Il jettera alors son dévolu sur le mastodonte Demba Dang, Oumar Dieng et deux autres armoires à glace qui n'ont rien à envier aux colosses de la lutte Sénégalaise. 
 
Mais, l'opposant remarquera qu'un certain Amadou Samba, connu comme un proche, pour ne pas dire un factotum du Président Jammeh loge, bizarrement, dans le même hôtel. L'opposant croit savoir que Samba serait en" service commandé", selon nos sources. Il ne dort plus du sommeil du juste, connaissant les "vils manœuvres" du chef de l'Etat, pour ne pas dire le "Roi" Jammeh. Bayo fera alors part à ses garde du corps de la présence de Samba dans l'hôtel. 
 
Selon nos sources au fait de cette affaire, Demba Dang et Oumar Dieng s'en prennent dans un premier temps à un jeune courtier qui sera pris à partie pendant qu'il devisait tranquillement dans le hall du chic hôtel. Puis, Demba Dang et ses "collègues" gardes du corps s'en prendront à Amadou Samba dans...l'ascenseur. Nul ne sait pour l'heure ce que Demba Dang et Co lui ont fait dans l'ascenseur, mais il sera sauvé des griffes de Dang par la sécurité de l'hôtel par ses cris stridents. Sans tarder, la Sûreté Urbaine est alertée. Le commissaire Ibrahima Diop ne sourcillera pas à lâcher ses éléments sur les lieux. Mis aux arrêts, Demba Dang et Oumar Dieng ont été soumis à une fouille corporelle aux fins de savoir s'ils étaient armés ou pas. 
Ainsi, ils tomberont au même titre que leur patron Cheikh Sidya Bayo, pour tentative de rapt, entre autres griefs. 
 
"C'est juste un fait divers, mais contrairement à ce qui a été raconté, les deux hommes à savoir Bayo et Samba n'en sont pas venus aux mains et puis l'Etat n'a rien à voir dans cette affaire" précisera une de nos sources proche du Parquet de Dakar.
 
Aux dernières nouvelles, l'opposant Gambien a été libéré dimanche dans la soirée. Quant à Dang et Dieng, ils ont été déférés ce lundi au niveau du Parquet de Dakar. 
Affaire à suivre...
 
Lundi 10 Novembre 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :